Mardi soir avait lieu la grande messe du bar : le classement des 50 bars au monde les plus influents. On revient sur cette soirée avec ses joies et ses peines. (le classement complet à la fin de l’article).

The World’s 50 Best Bars 2021 : le sacre londonien

Georges avait gentiment reçu une invitation pour aller en live à Londres « vivre » la cérémonie qui redevenait physique après une édition 2020 digitale. Mais une obligation personnelle l’a cloué en France , l’obligeant à regarder sur son écran d’iphone la cérémonie (la TV était prise avec un documentaire très intéressant sur l’addiction au sucre sur France 5, ironie du calendrier).

On aurait pu croire qu’il y avait un couvre-feu tellement c’est à un rythme effréné que la cérémonie a été menée. Un spot de 10 secondes pour présenter le bar, ceux qui étaient invités à monter avaient à peine le temps de tenir leur trophée qu’on leur indiquait de suite le photocall situé à l’arrière-plan. Bref, libre à vous ensuite de faire des recherches sur les établissements en question pour en savoir plus. Ne soyons pas aussi mauvaise langue, le reportage un peu plus long sur Salmon Guru à Madrid, 26e et prix de l’hospitalité a réussi à nous donner envie d’aller tester l’établissement.

En tout cas, le vrai suspense était : qui allait remporter la première place entre Tayer + Elementary ou le Connaught Bar, les 2 établissements étant situés à Londres. Au final, c’est bien le luxueux bar à cocktail Connaught Bar qui conserve la première place (déjà 1er en 2020).

Et la France dans tout cela ?

Comme le faisait très justement remarqué le compte Instagram « Parlons Cocktails » il y a quelques jours, la France au niveau des World’s 50 Best reste cantonnée à Paris. On avait espéré une entrée en lice d’établissements de Province, mais ce ne sera toujours pas cette année. Parisianisme, et centralisation exacerbée ? Ou juste rétribution des engagements et investissements consentis ? Libre à vous de juger. Mais même si ça reste très parisien, les choses ont bien bougé : 
Fréquence fait son entrée à la 96e place, The Cambridge Public House, à la 92e place et Danico est 69e il perd 14 places par rapport à l’année précédente).

Dans le top 50, il ne reste toujours que le Little Red Door, à Paris qui perd 5 places et se positionne 29e. Le Syndicat ayant d’ailleurs disparu des 100 premières places. 

On peut compter sur les Français officiants à l’étranger : on citera Remy Savage bien entendu qui se place en 77e place avec son bar « A Bar with Shapes for a Name » – à Londres, et qui remporte également à titre personnel le titre de « Roku Industry Icon ». 

Plus au Sud, c’est le duo composé de Juliette Larrouy et Pom Modeste au Two Schmucks à Barcelone qui prend une magnifique 11e place !

La joie de se retrouver… mais à quel prix ?

On finira juste par une note un peu plus terre à terre. Tout le monde semblait très heureux de se retrouver ce qui est normal après ces longs mois.  Mais est-ce que toutes ces embrassades retransmises en live étaient nécessaires ? Non, vraiment, posons nous deux secondes sur le sujet : l’Europe est le centre de la pandémie de Covid, les bars sont à 2 doigts de refermer en France, l’industrie a payé un énorme tribut à l’échelle mondiale. Mais hier soir, ce sont des dizaines de bises que l’animateur de la soirée a distribuées sur la scène. OK tout le monde est vacciné etc etc. Mais est-ce bon message que l’industrie doit renvoyer en ce moment ? 

The World’s 50 Best Bars 2021 : le classement

On va commencer

Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

1 Comment

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !