Rencontre avec Karine Tillard, UK Brand Ambassador pour Patrón Tequila

Patron Brand Ambassadeur

Aujourd’hui, Georges traverse la Manche pour rencontrer Karine Tillard, brand ambassdrice de la marque Patrón pour le marché anglais. Rencontrée lors de la finale France de la Patrón Perfectionnists 2018, l’occasion était rêvée d’obtenir sa vision sur la scène cocktail anglaise, mais aussi française !

– Quel était ton parcours avant de devenir Brand Ambassadrice ?

Originaire de Bordeaux, j’ai grandi au fil des vendanges et de la tradition vinicole de ma région mais l’univers de la mixologie et des spiritueux m’a toujours intriguée davantage. J’ai commencé dans l’industrie il y a à peu près 10 ans, en tant que serveuse et barback. Au début de mon parcours, j’alternais des jobs différents tels qu’enseignante et guide touristique, mais je revenais toujours à ma vraie passion, c’est-à-dire l’industrie de l’hospitality. C’est en Australie, à Melbourne, que je me suis vraiment engagée et que j’ai progressé jusqu’à gérer des bars. Ensuite, j’ai déménagé au Royaume Uni, où j’ai trouvé une scène dynamique et en pleine essor, et cela a été très motivant pour la progression de ma carrière et la rencontre avec Patrón.

– Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir Brand ambassadrice pour Patrón Tequila?

D’abord la marque et toutes les valeurs qu’elle représente. Jamais je ne pourrais travailler pour une marque que je ne respecte et admire pas. Patrón Tequila est avant tout synonyme de grande qualité et savoir-faire. Chez Patrón, tout procès est effectué par des vrais maîtres artisans, avec des ingrédients, outils et techniques de super haut niveau tout et qui sont liés à la tradition la plus authentique à la fois. Quand Bacardi et Patrón m’ont approchée pour le poste, j’ai dû sortir de ma zone de confort pour apprendre le métier et je ne peux que les remercier pour toutes les opportunités offertes. Depuis quelques années, la tequila est une catégorie en pleine expansion, donc c’était aussi un moment génial pour rejoindre une marque prestigieuse telle que Patrón.

– Quelles sont les qualités pour être brand Ambassadrice?

C’est un métier où les jours ne se rassemblent jamais, donc dynamisme et flexibilité avant tout. Ensuite il faut être attentif, patient, avenant et bien sûr gentil. Je suis toujours là pour aider et soutenir s’il y a besoin et cette attitude est très importante quand on travaille avec beaucoup des gens qui arrivent d’endroits et expériences différentes.

– Comment vois-tu actuellement le monde du bar et des spiritueux en Angleterre ?

L’Angleterre est le pays du gin, mais ces dernières années on a vu un boom survenir avec la tequila, avec une croissance de plus de 37%! Les consommateurs s’intéressent à l’histoire et à la tradition de la tequila, ils veulent savoir comment il peut y avoir tellement de variétés de tequila et comment ça peut être aussi chère que les meilleures bouteilles de whisky. Je donne un grand nombre de master class aux consommateurs car il y a une vraie soif de connaître l’univers de la tequila et Patrón s’engage beaucoup pour que cette connaissance s’étende. Les gens boivent moins mais mieux et sont très curieux par rapport aux produits qu’ils consomment aujourd’hui, que ce soit dans des bars ou dans leurs maisons.

– D’ailleurs, est-ce qu’il y une grosse différence entre le marché anglais et le marché français?

La routine d’aller dans des cocktail bars après le boulot. En France généralement on sort moins pendant la semaine et on tend à se retrouver au café du coin pour un petit verre, on ne fréquente des cocktail bars que le weekend. Après, au niveau des bars, en général, je pense que ces derniers temps la scène française (notamment Parisienne) a vu une explosion et que ça continue à s’évoluer. Le niveau s’est extrêmement élevé et les professionnels du secteur savent délivrer des expériences comme nulle part ailleurs.

Patrón brand ambassadrice UK avec shaker

– A ton avis, pourquoi à Londres les concepts de bars à cocktails sont plus développés et qu’il y a autant de bars dans le 50 Best Bars ?

Londres est une ville très éclectique et dynamique qui attire des talents internationaux. C’est une des plus grandes capitales à cocktails et le secteur est très compétitif. Je pense qu’il y a plus de chance pour un barman de se faire remarquer en travaillant à Londres qu’en dehors.

– As-tu un bar coup de cœur à Londres, à nous conseiller pour notre prochaine escale ?

Mon gros coup de cœur est The Connaught. Non seulement c’est un lieu prestigieux et les cocktails sont fantastiques, mais le service délivré par l’équipe est probablement un des meilleurs au monde. Un vrai incontournable à Londres.

– Face aux phénomènes de mode pour certains alcools (mezcal, rhum…), comment fait-on pour que les barmen et le grand public s’intéressent toujours à la tequila ?

Il y a toujours de vagues de popularité pour des différents spiritueux, et là on voit ceux à base d’agave emporter beaucoup de succès mais cela implique toujours des références à la tequila en tant que leader de la catégorie. L’intérêt pour des produits comme le mezcal et la tequila n’est pas juste un phénomène de mode, ça représente une vraie croissance pour la catégorie. De plus en plus de variétés sont distribuées aux Royaume Uni et en Europe, il y en a pour tous les goûts et prix! Quant à nous, le fait que tous les ans l’on ait la chance d’envoyer des mixologues à L’Hacienda Patrón, au Mexique, nous aide à renforcer la connaissance que ceux-ci ont du produit et de la marque et conséquemment encourage la création de cocktails avec Patrón dans leurs bars.

– Faut-il mettre sa bouteille de tequila au freezer pour la consommer dans de bonnes conditions?

Non, non, et non 🙂 La tequila, pour moi, doit être consommée à température ambiante, sinon ça perd tous ses bons arômes. Bien sûr nous avons aussi une liqueur, Patrón XO Cafe, qui peut être réfrigéré.

– D’ailleurs pour toi c’est quoi le meilleur cocktail pour apprécier Patrón Tequila? Peux tu nous donner la recette?

J’aime la simplicité d’un bon cocktail qui ne masque pas le goût de Patrón. Donc, j’opte toujours pour un Paloma: 50ml Patrón Silver, 25ml jus de pamplemousse, une pincée de sel, quelques gouttes de citron vert et pour finir du soda au pamplemousse.

– Tu dois partir sur une île déserte avec une bouteille qui n’est pas une bouteille de tequila, ça serait une bouteille de quoi ?

Santa Teresa 1796

– Tu t’imagines où, et faire quoi dans 10 ans?

Toujours dans l’industrie mais sûrement avec des responsabilités différentes. Toujours avec Patrón, ce serait le rêve, sinon avec une mansion remplie de bouledogues français!! 🙂

Bacardi Ambassadors in Action pouring

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *