Le temps peut paraître infiniment long pour les bartenders qui sont à l’arrêt depuis plusieurs mois. Pour leur remonter le moral et les remettre en selle, Benjamin Flavigny, brand ambassadeur Maker’s Mark a décidé de lancer un défi à 4 bartenders !

Le défi : réaliser un cocktail, en mode confiné dans leur établissement, autour des 4 piliers de Maker’s Mark : l’eau, le blé, la cire et le bois ! Les 4 bartenders qui se sont prêtés au jeu sont :

Le défi d’Olivier Martinez – House Garden – L’eau

OLIVIER @HOUSE GARDEN
Son défi : l’eau

THE HONEY MOON
– 3 cl Maker’s Mark
– 2,5 cl Cynar
– 3 cl Dolin Rouge
– 3 dashs Angostura Orange Bitters

– Eau de miel fermentée : 10g d’eau pour 15g de miel, repose pendant 4 jours à température ambiante.

« L’eau est l’élément indispensable à toutes et tous, donc par définition indispensable pour un excellent cocktail au Maker’s Mark.
L’eau peut se travailler sous toutes ses formes : liquide, solide, gaz. Nous avons décidé le solide afin de pouvoir exercer un contrôle de la dilution tout en jouant sur la transmission des arômes par l’eau en perçant un trou dans le glaçon et en incorporant une fermentation de miel (Co2 + Air = libération des arômes car légère diffusion.
et ainsi le miel va diffuser en douceur dans le verre).

Le défi d’Alessio Zenaro – Bluebird – La cire

ALESSIO @BLUEBIRD
Son défi : La cire

SUR LES ÉPAULES DU GÉANT
– 45ml Maker’s Mark infusé à la cire d’abeille
– 10ml Oloroso
– 10ml Carpano Antica Formula
– 5ml Sirop de miel

Fait au verre a mélange
Verre Nude
«  J’ai toujours été attiré par la bouteille de Maker’s Mark, impossible de la rater ! La forme de la bouteille, le grand col recouvert de cire rouge… C’est pour ça que j’ai décidé de relever ce défi en travaillant la cire. Pour ça et pour une phrase très belle de Margie Samuels, créatrice de la bouteille, qui disait “J’AI VOULU APPORTER DU BON GOÛT À CE QUI AVAIT BON GOÛT.

J’ai donc décidé de faire un petit pas en plus et d’amener la cire pour qu’elle fasse partie intégrante de la recette en utilisant comme base un classique contemporain : le Chet Baker, que j’ai twisté façon bluebird pour l’occasion.

Le cocktail s’appelle « SUR LES ÉPAULES DU GÉANT ». J’ai pris du Maker’s Mark et je l’ai infusé sous vide avec de la cire d’abeille pendant quelques heures puis mis au congélateur pour pouvoir ensuite le filtrer facilement. Le résultat, c’est un liquide avec plus de corps, avec une texture plus dense et un arôme supplémentaire qui exalte les notes de miel et vanille du Maker’s Mark.

Ensuite, pour compléter le cocktail, j’ai rajouté un sirop de miel pour le côté doux en relation avec la cire d’abeille, du vermouth Carpano Antica Formula pour son côté épicé qui se marie parfaitement avec les notes aromatiques du blé rouge de Maker’s Mark. Pour terminer du Sherry Oloroso pour un final long et complexe.

L’élément iconique, esthétique de la cire rouge, héritage de Margie Samuels, a fait un petit pas en plus et est devenu, pour une fois, partie intégrante du cocktail. »

Le défi d’Hugo Simonet – Gravity – Le bois

HUGO @GRAVITY
Son défi : le bois

Vieux brigand
– 30 ml de Maker’s Mark
– 20 ml Corenwyn
– 30 ml blend Byrrh et Benedictine age oak infusé au bouleau, quinquina rouge et écorce d’oranger

Fait au verre à mélange
Verre old fashioned
Clear ice avec stamp Gravity avec peinture rouge (sirop de glucose et Campari)

 » Je voulais réunir pour ce cocktail le côté historique qui relie nos deux pays la France et les Etats-Unis.
En alliant un produit phare Maker’s Mark, avec notre savoir faire Français en utilisant de la Bénédictine Age Oak et du Byrrh avec une touche de Corenwyn qui va dans le prolongement du cocktail.

Le défis proposé par benjamin AKA le roi du Maker’s Mark est l’utilisation d’un élément fondamentalement lié à Maker’s Mark : LE BOIS et son incidence sur le spiritueux avec mon interprétation personnelle du Vieux Carré.

Pour cela, j’ai cuit sous vide la Bénédictine et le Byrrh avec de l’écorce d’oranger et de bouleau, ainsi que du quinquina rouge pour amener une touche d’amertume au cocktail tout en se liant parfaitement à Maker’s Mark.

Je n’ai utilisé que des produits vieillis en fûts, qui permettent de voir l’impact du bois sur le goût, le visuel et l’odeur ! « 

Le défi de Fayçal Mokhchane – Octopus – Le blé

FAYÇAL @OCTOPUS
Son défi : le blé

S’wheat Manhattan
– 4cl Maker’s Mark infusé au blé torréfié
– 1cl vermouth sec
– 1cl vermouth rouge
– Bar Spoon de sirop d’érable

Fait au verre à mélange
Verre : Nick and Nora
Garnish : tuile de sarrasin maison

 » Infusion d’une nuit à température ambiante. Moitié du volume de liquide en graines torréfiées. À diluer ou pas, après infusion, avec du Maker’s Mark non modifié pour ajuster la puissance »

La créativité au rendez-vous et des défis relevés avec brio

Bravo aux 4 bartenders qui ont relevé les défis proposés par Benjamin avec créativité et originalité. Que ce soit via l’eau, la cire, le blé ou encore le bois, tous ont su exprimer avec talent les piliers de Maker’s Mark et donner une touche si particulière à leur création. Des cocktails où les goûts étaient bien évidemment au rendez-vous. Et où les techniques employées nous rappellent que le monde du bar s’inspire de tout ce qui l’entoure. Des créations qui nous font attendre avec impatience la réouverture des bars. Et qui nous l’espérons, vous donnerons envie d’aller découvrir ces 4 établissements. Et en attendant, pourquoi ne pas essayer chez vous des recettes de cocktails à base de Maker’s Mark !

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

1 Comment

  1. Merci a toi pour ce super article et ton professionnalisme, c’était un vrai plaisir de partager tout ca avec toi et le résultat de ces vidéos est juste parfait 🙂
    Merci a vous 4 Olivier, Faycal, Hugo et Alessio pour votre travail et votre créativité !!

Write A Comment

Et pour ne rien rater à l'actualité cocktails et spiritueux  
Inscrivez-vous à la newsletter ForGeorges 
Soyez le premier à recevoir nos actualités et ne rien rater de ForGeorges
OK
Essayez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. 
close-link
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
close-link
428 Partages
Partagez428
Tweetez
Partagez
Enregistrer