Interview d’Antony Bertin – Château d’Artigny

Antony Bertin Barman

Aujourd’hui, Georges vous fait quitter Paris pour vous rendre prêt de Tours dans un lieu d’exception : le Château d’Artigny pour rencontrer un barman plein de talent et d’imagination Antony Bertin. Il nous parle de sa vision du métier, de ses inspirations etc.

1. Barman, c’est un métier de création, quel est le cocktail signature que tu aurais aimé inventer ?

Antony Bertin : Le Cocktail que j’aimerai créer, c’est celui qui développe nos 5 sens. Celui qui crée de l’émotion, celui dont on se rappelle toute notre vie.

Un Cocktail hors du commun qui permet d’emmener les gens dans un univers loin de celui qui est la réalité. Un monde imaginaire qui nous permettrait d’arrêter le temps.

2. Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Originaire de Chartres, j’ai tout d’abord suivi une formation Hôtellerie-Restauration à Tours à travers un BEP. Puis, à l’âge de 18 ans, j’ai fait mes valises pour partir à la conquête de mon premier poste a Londres. De retour en France l’année suivante, j’étais bien décidé à évoluer dans des grandes maisons comme l’Hôtel Les Roches au Lavandou, à l’époque étoilé Michelin avec un niveau d’exigence hors norme. J’ai ensuite poursuivi avec de multiples expériences comme l’ouverture d’une Brasserie a Lyon, ou encore une belle place dans un Hôtel magnifique en Ardèche à Privas. Tout au long de mon parcours, j’ai eu la chance de rencontrer des professionnels qui m’ont impliqué dans la vie de leurs établissements, transmis leurs savoir-faire.

Après tous ces challenges, c’est en 2012 que je pose mes valises en Touraine où une passion s’est allumée et changea la suite de mon parcours…les Cocktails.

3. Qu’est-ce qui a provoqué cette vocation de barman ?

Cette vocation à été provoquée lors de ma formation Bar à l’école Alain Ducasse à Paris en 2013. Mais petit retour en arrière….

2012, je prends le poste d’Assistant Maître d’Hôtel au Bistrot Charles Barrier a Tours. Je m’implique de tout mon possible pour faire exploser l’influence et la qualité de l’établissement. Et un beau jour, il me prend l’envie de créer un cocktail pour donner vie a ce petit bout de comptoir dans un coin du Bistrot. Les clients en redemandent, j’en crée donc un deuxième. Pris par l’engouement des ventes, je crée ma première carte avec 6 cocktails avec des recettes authentique déjà à l’époque. De là, mon patron m’envoie en formation Bar à Paris.

4. Peux-tu nous dire où tu travailles actuellement ? Qu’est-ce qui fait de cet endroit un endroit exceptionnel à tes yeux ?

Je travaille actuellement au Château d’Artigny, aux portes de Tours.

Tout d’abord le château est un lieu incroyable par sa beauté et son environnement. Entre forêt et vue panoramique, cet endroit regorge de milliers de secrets. Il a été conçu par le grand parfumeur François Coty dans les années 1910… Il est l’un des tout derniers Châteaux à avoir été construit ! Et d’ailleurs, le premier Château transformé en Hôtel dans les années 50… A l’époque une idée révolutionnaire ! De grandes personnalités comme la Reine Mère d’Angleterre se bousculaient a l’entrée du Château pour découvrir ce lieu magique.

Le Bar du Château est l’ancienne bibliothèque, entre flacons et bouquins, il regorge d’une quarantaine d’Armagnacs millésimés, une quarantaine de Rhums, une vingtaine de Cognac, une vingtaine de Gins… pleins de spiritueux qui sont en quelque sorte les reflets d’une carte du monde. Façon Cluedo, les clients prennent du bon temps dans cette bibliothèque devenue “Spirithèque” .

Bar du Chateau d'Artigny

5. Tu viens de sortir ta nouvelle carte, peux-tu nous parler de sa création? Où as-tu puisé l’inspiration ?

Ma carte a été longuement réfléchie. Chacun des cocktails qui la composent ne s’y trouve pas par hasard. Il cache pour chacun d’entre eux bien plus qu’un simple mélange. J’ai voulu une carte avec des cocktails qui ont une réelle identité. Parfois une histoire, une expérience, une rencontre, mais pour chacun d’entre eux j’y ai mis mon âme pour aboutir à des recettes surprenantes et des mises en scène hors normes. Certains d’entre eux ont été imaginés avec ma petite amie Soizic qui prend beaucoup de plaisir à lier son imagination avec mes idées.

Je me suis beaucoup inspiré de la Nature pour mes dernières créations. La nature m’inspire beaucoup à travers les goûts et les formes artistiques qu’elle nous offre. On n’y prête pas forcément attention et pourtant… parfois une simple feuille ou branche avec un peu d’imagination, on peut comme mettre en lumière ces petites choses et en faire quelque chose de totalement artistique.

6. Quel type de produit préfères-tu travailler pour créer un cocktail ?

Les produits qui m’intéressent le plus sont ceux que l’on a pas l’habitude de croiser dans les autres bars. J’adore les produits locaux, mais j’aime énormément les produits du monde entier, et actuellement c’est le Japon ou les pays nordiques qui m’inspirent beaucoup. Les produits avec lesquels je travaille sont vraiment divers et variés, j’en développe constamment de nouveau dans mon Bar qui et aussi comme un atelier, ou entre matériel de cuisine est Shaker je m’amuse à les associer et transformer.

HASHIMA cocktail

7. En ce moment, quel est ton spiritueux coup de coeur et pourquoi ?

Mon spiritueux coup de cœur j’en ai plusieurs….. Difficile à dire !

Je suis obligé de vous en citer 2 ! Tout d’abord le Woodford, évidemment, j’ai eu la chance de partir aux États-Unis grâce à Brown Forman après ma victoire au Bartender Contest 2017. Le Whisky américain est un produit que j’affectionne particulièrement.

Le Rhum Saint James aussi, un excellent Rhum que j’ai d’ailleurs mis en avant avec quelques créations sur ma nouvelle carte comme le cocktail « Salut » que vous pouvez découvrir avec ma dernière vidéo réalisée avec Chaman Réalisation. Un excellent Rhum français de Martinique avec une gamme totalement passionnante et des goûts vraiment très précis et complexes… il n’en fallait pas plus, je suis fan de ce Rhum !

8. On voit des bars à cocktails fleurir un peu partout en France , quel(s) conseil(s) peux-tu donner au consommateur pour qu’il puisse se repérer ?

Je dirais que le meilleur conseil que je peux donner aux consommateurs c’est tout simplement d’essayer ! Chaque Bar a ses propres Barmen, ambiances, voir cocktails pour certains d’entre eux. Il y a rien de mieux que d’aller soit même y découvrir le lieu pour trouver chaussure à son pied.

9. Il y a également de plus en plus de compétitions de barmen. Comment choisis-tu celles auxquelles tu souhaites participer ? Que recherches-tu dans ces compétitions ?

Je choisis les compétitions auxquelles je participe tout d’abord avec la thématique. L’enjeu n’est pas quelque chose que je regarde en premier. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir si telle ou telle idée que j’ai en tête, je vais pouvoir la développer à travers ce concours. J’aime tous les spiritueux, donc ensuite je m’adapte. Mais un concours ne m’intéresse pas si il s’agit de faire un simple cocktail, c’est tout l’univers à développer autour qui m’enchante le plus.

10. Une anecdote croustillante / une chose exceptionnelle qui t’est déjà arrivée quand tu étais derrière le bar ?

J’ai vécu beaucoup de grands moments derrière mon Bar. Mais je dirai que l’un de mes meilleurs a été lors d’un grand mariage américain au Château. Déjà l’apéritif avait lieu au beau milieu du parc avec 120 convives ou l’on envoyait des cocktails en grand volume. Et ce n’est pas rien, au beau milieu d’un parc, envoyer des cocktails de qualité dans un environnement totalement différent de celui de notre propre bar ou on a le confort d’avoir une machine a glaçons ou tout simplement un point d’eau et vraiment très “Rock”, c’était vraiment un mariage d’exception !

Chateau d'Artigny

11. Comment sélectionnes-tu les alcools avec lesquels tu travailles ?

Je ne sélectionne pas, je prends tout ce qu’il y a a prendre !

Mais plus sincèrement, du fait qu’il y a tellement de choses, en effet je suis obligé de choisir. Et cela se passe complètement différemment suivant le type de spiritueux. Par exemple avec les Armagnacs, je travaille directement avec le producteur pour sélectionner les meilleurs millésimes pour notre clientèle. Tant dit que pour d’autres alcools, je cherche, j’enquête en quelque sorte pour dénicher les secrets que cachent certains alcools, et suivant mes inspirations.

12. Si tu n’avais pas fait barman, tu penses que tu travaillerais dans quoi ?

Je pense que j’aurais travaillé dans le domaine de la pâtisserie. Je suis gourmand, et la pâtisserie est passionnante, j’admire beaucoup le travail de certains grands pâtissiers, créateurs de goûts et de vrais artistes dans la façon de mettre en œuvre leurs pâtisseries.

Mais aujourd’hui, je ne me vois tout simplement pas dans un autre domaine que celui de l’hôtellerie.

13. Un conseil à donner à ceux qui veulent devenir barman ?

Si je devais donner un conseil à ceux qui veulent devenir Barman, est d’aller jusqu’au bout de leur projet et ne jamais se laisser décourager par des échecs dans notre propre parcours semé d’embûche.

NAO AT KYOTO

14. Quelque chose à ajouter, un message à faire passer ?

Je remercie tout d’abord toutes les personnes ayant lu cet article et merci a ForGeorges de me donner la possibilité de le réaliser !

Ensuite je voudrais remercier Chaman Réalisation une petite équipe de 2 jeunes tourangeaux spécialisés dans la cinématographie qui ont monté leur petite société, vraiment je pense à toutes les grandes marques qui réalisent des vidéos pour mettre en avant leurs produits, je vous invite a regarder la qualité de leur travail à travers la vidéo que nous avons récemment fait, en voici le lien :

http://urlz.fr/6Z4B

Ma chaîne YouTube :

http://urlz.fr/73so

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *