Une soirée aux bars du Peninsula Paris avec Mathieu Le Feuvrier

Peninsula Paris

Le Peninsula Paris. Quatre mois que Georges l’avait testé. Promis en 2016 il écrira plus rapidement.

Bien que nouveau dans le paysage des palaces parisiens, celui-ci n’est pas prêt de se démoder. Il faut dire que les propriétaires des lieux ont mis les moyens pour lui donner son allure magistrale après de longues années de travaux. Dès le hall d’entrée, nous sommes éblouis par ce blanc immaculé qui recouvre le sol jusqu’au plafond.

Premier dilemme : quel bar tester en priorité ? En effet deux bars co-existent : l’un au rendez-de-chaussée. Surement le plus prestigieux aux yeux de Georges. Un autre bar, tout en haut de l’établissement, offre lui la plus belle vue.

Soudain nous voyons Mathieu Le Feuvrier, assistant bar manager du Peninsula. Nous le suivons pour un tour à l’étage. A peine sorti de l’ascenceur, nous tombons nez à nez avec une réplique de l’oiseau blanc, l’avion mythique des Français Charles Nungesser et François Coli, qui tenta la première traversée aérienne de l’Atlantique Nord sans escale entre Paris et New York.

Puis longeant le restaurant, offrant une vue panoramique, nous finissions par découvrir le bar feutré, niché sur la gauche. En continuant, nous arrivons sur la grande terrasse. En ce début d’Octobre, nous ne pourrons pas en profiter vu les températures bien trop fraiches pour la saison.

Peninsula Paris : direction Le Kleber

Nous reprenons l’ascenseur pour redescendre au bar Le Kleber. Un élégant bar d’époque, gardé dans son jus : panneaux de chêne, miroirs pharamineux, très hauts plafonds. C’est ici que les accords de paix de la guerre du Vietnam furent signés en 1973. Le cadre et l’histoire en jettent plein les yeux… et l’esprits.

Georges décide de s’installer au bar, dans les confortables chaises de comptoir. On imagine assez aisément la galère que ça a du être pour aménager cet espace aussi restreint en bar pratique et fonctionnel pour les bartenders. D’ailleurs la présence du petit marchepied à proximité pour accéder au très haut deuxième étage du back bar nous le rappelle.

L’ambiance solennelle et luxueuse du bar nous poussera à prendre un spritz revisité ainsi qu’un old fashion twisté. Un régal ! Du classique revisité à la sauce contemporaine.

Le fumoir du Peninsula Paris

Mathieu Le Fevrier nous propose alors une expérience unique : le fumoir du Peninsula juste pour nous. La clé se tourne et c’est une caverne d’Alibaba qui se dévoile sous nos yeux. A gauche les plus belles bouteilles du palace (Louis XIII, des vieilles bouteilles de Dalmore…), sur la droite une magnifique cave à cigare. Le choix est grand… très grand.

On regardera quelques une de ces délicieuses bouteilles, et on se laisser finalement tenter par un verre dont nous devons taire le nom. La bouteille est réservée aux meilleurs clients. On glissera ensuite au fond de la pièce, dans le salon où les très grands fauteuils nous feront décollés pour un moment extraordinaire.

On reprend ses esprits, on en profite pour visiter la terrasse qui donne sur le bar Kleber. Impressionnante elle aussi, comme le reste du bâtiment. On en profitera pour passer par la rotonde, une salle d’événements grandiose elle aussi. Et il en temps de quitter ce lieu et de laisser Mathieu finir la soirée aux bars du Peninsula Paris.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *