Imaginez, vous entrez dans un bar. Ici pas de barmen, juste vous votre application de réseau social sur votre smartphone et des bouteilles. C’est tout ? Presque. Car il y a aussi un bras articulé. Impossible qu’il n’y ait pas de barmen, ou de serveur ! Ça vous fait peur ? Vous avez bien raison, car ça existe déjà en Chine.

Wechat et cocktail robot

Les Chinois peuvent déjà tester ce concept dans un bar pour commander leurs cocktails. Il suffit de se connecter avec son application Wechat (application à mi-chemin entre une messagerie de type Whatsapp et un réseau social). Vous scannez un code. La carte du bar s’affiche instantanément sur votre téléphone.

Vous cliquez, et la composition du cocktail apparaît. Il vous plaît ? Parfait il ne vous reste plus qu’à lancer l’achat.

Pour s’assurer que votre commande est bien en préparation, votre avatar Wechat avec votre cocktail commandé s’affiche sur le mur digital devant le robot. Car c’est ce fameux robot, un bras articulé qui va aller piocher dans les bouteilles accrochées au plafond pour aller servir les doses nécessaires à la réalisation du cocktail. Le détail est poussé jusqu’à vous rafraîchir votre verre avant de servir votre cocktail.

wechat commande cocktail robot

La fin des barmen ?

Le principe n’est pas nouveau en soi, car un robot qui fait des cocktails, c’est redondant depuis plusieurs années. Là où c’est déstabilisant, c’est que chaque année, les robots sont capables de faire de plus en plus de gestes, et de s’incorporer de plus en plus dans les lieux de vente. Qui aurait prédit qu’on aurait aménagé un bar pour que les bouteilles soient accessibles à un robot ? Qui aurait pensé que celui-ci allait être intégré avec l’outil où les gens passent le plus de temps, c’est à dire les réseaux sociaux.

Il reste pour l’instant les gestes techniques, trop précis pour être réalisés par un robot (cocktail au verre à mélange, shaker puis filtrer…). De quoi laisser un peu de répit à nos amis barmen. Mais à la vitesse où tout va, ne vous étonnez pas si votre tombez sur un robot, plutôt qu’un humain, même si on trouve ça débile chez ForGeorges).

La preuve en vidéo :

Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !