Port Charlotte : la vision d’Islay par Bruichladdich

whisky Port Charlotte

Port Charlotte, future grande référence du whisky made in Islay ?

Vous pouvez retrouvées toutes les photos à la fin de l’article

Bonne nouvelle pour les amateurs de tourbe, vous allez pouvoir vous régaler avec la nouvelle référence de Bruichladdich : Port Charlotte. Pour le découvrir (ou plutôt les découvrir, car trois produits étaient proposés à la dégustation), Georges avait rendez-vous dans le restaurant de Guillaume Sanchez, le très médiatique chef cuisinier qui a ouvert sa cuisine : NE/SO. Et la bonne surprise c’est que Adam Hannett, head distiller de Bruichladdich était présent pour nous parler de ses nouveaux bébés, accompagnés de Florient Pflieger, brand ambassadeur de la marque pour la France .

Georges avait déjà rencontré Adam il y a 3 ans maintenant à la distillerie. À l’époque il était encore dans l’ombre de Jim McEwan, mais celui-ci nous avait dit de “garder un oeil sur lui”. En fait, il savait déjà qu’il allait lui laisser les reines de la distillerie quelques années plus tard. Déjà à l’époque, Adam nous avait fait une visite sur mesure n’hésitant à se faufiler entre les fûts pour nous faire goûter en exclusivité ses coups de coeur. C’était une des visites de distillerie les plus humaines et les plus enrichissantes que nous avions faites sur Islay.

Donc aujourd’hui, quel plaisir de le voir prendre la place de Jim. Mais l’homme est resté humble. D’ailleurs, quand on lui narre l’anecdote de ce que Jim nous avait dit sur lui, on le sent ému. Cette distillerie, il l’a dans les tripes. Quand il nous narre son parcours, et le fait qu’il ait quitté la distillerie quand il était plus jeune, il répétera 5 fois que c’était une erreur. Du coup, Georges se risque même de lui demander s’il s’imagine un jour dans une autre distillerie ? Pas l’ombre d’un doute. S’il doit quitter un jour Bruichladdich, ça sera pour faire autre chose.

L’homme est jeune, mais a ses convictions. De toute façon, il n’y a guère le choix quand on passe après le charismatique Jim McEwan. Et il n’hésite pas à poser son empreinte sur la distillerie. C’est déjà ce qu’il avait fait avec Bruichladdich Rare Cask Edition, où les meilleurs fûts (mais aussi les derniers) de certaines années ont été embouteillés et vendus. Est-ce que c’est dur pour lui ? “Ça me crève le coeur de faire ça, mais les bons whiskies sont faits pour être bus, par pour servir de collection dans mes chais”.

Pragmatique comme discours. Et pourtant l’homme est un créatif. Pour lui la créativité est la base de tout whisky “sans créativité, le côté scientifique qui vient enrober le tout ne servirait à rien”.

Port Charlotte : l’âme d’Islay

Une fois qu’on a compris le personnage, on comprend mieux Port Charlotte. Car Port Charlotte c’est une déclaration d’amour à Islay et à ses habitants. C’est remettre l’ADN d’Islay dans des bouteilles de whisky. C’est remettre la tourbe à son juste niveau. On est sur du 40 PPM pour les 3 références de Port Charlotte (donc loin d’Octomore et de sa course au toujours plus tourbé, mais bien plus que les malts doux habituels de Bruichladdich). En soit un parfait entre-deux, qui vient rivaliser sur les terres de Lagavulin, laphroaig, Ardberg… D’ailleurs la bouteille verte de Port Charlotte vient rappeler contre qui ce whisky vient se frotter !

D’ailleurs, elle fait bien plus que se frotter, car c’est une véritable mise au défi des autres “qui se revendiquent Islay mais font venir leur orge des 4 coins du monde”, et “mettent juste Islay sur l’étiquette, car c’est vendeur”. On pourrait trouver le ton légèrement agressif ? Mais en fait non, c’est juste révolutionnaire. Le fait que 80 personnes d’Islay travaillent à la distillerie, et que la moitié ont moins de 40 ans, n’est surement pas anodin à cela !

Port Charlotte Islay Barley 2011

Pour pousser le style Islay au bout, la version Port Charlotte Islay Barley 2011 met en valeur 3 fermes de l’île d’Islay dont leur nom est marqué sur la boite : Raymond Steward, Neil McLennan et Raymond Fletcher. Certes ce ne sont pas les premiers à le faire sur Islay (Kilchoman), mais en tout cas la démarche est louable et apporte de la cohérence au projet. Embouteillé à 50°, il propose un caractère élégant avec un mariage étonnant entre la douceur apportée par des aromes floraux et fruités, et la fumée qui vient se poser comme un voile dessus.

Prix : 70 euros. 

Port Charlotte 10 ans

Port Charlotte 10 ans, est lui distillé à partir d’Orge 100% Écossaise, mais propose un whisky “imaginé, distillé, vieilli et embouteillé à Islay”. Le style d’Islay : simple, efficace, avec une touche marine. Sans colorant. Et la bonne nouvelle c’est qu’il s’agit d’une édition permanente.

Prix : 65 euros. 

Port Charlotte MRC:01 2010

En plus de mener des recherches avec des agriculteurs locaux sur l’importance du terroir et des types d’orges cultivés, Bruchladdich mène une opération Exploration Cask dont le but est de tester l’influence du bois sur le whisky. Pour cela, plus de 200 types de fûts sont à la disposition des expérimentations !

Plus haut, nous parlions créativité et ce Port Charlotte MR:01 2010 est un bel exemple de créativité. Sous ce nom un peu technique se cache une réalité historique. Avant les fûts de vin français étaient régulièrement utilisés par les distillateurs écossais. C’est seulement après la prohibition que le prix des fûts de Bourbon a chuté et que c’est devenu la norme d’utiliser des anciens fûts de bourbon.

Pour ce whisky, le vieillissement est à 50% en fût de bourbon de premier remplissage, 50% en fût de vin français de second remplissage. Ensuite assemblé et remis en fût de grands crus bordelais (MRC). À la dégustation le fumé est toujours très présent, mais l’épicé vient immédiatement avec la vanille contrebalancer le premier aspect médicinal.

Embouteillé à 59.2%.

Disponible à partir de janvier 2019.  

 

Port Charlotte Islay barley 2011

Port Charlotte Islay barley 2011

Bruichladdich

Port Charlotte 10 ans

 

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Adam Hannet Master Distiller Bruichladdich

Adam Hannet Master Distiller Bruichladdich

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Adam Hannet Master Distiller Bruichladdich

Florient Pflieger Ambassadeur Bruichladdich

Port Charlotte MRC: 01 whisky

Adam Hannet et Guillaume Sanchez

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *