Lyon Pure Spirits 2019 : un gros succès

Lyon Pure Spirits

Loin de l’effervescence des grands salons nationaux ou internationaux, Lyon Pure Spirits a réussi à créer un vrai rendez-vous pour les amateurs de spiritueux en région. Un salon intimiste où l’on prend le temps. Le temps de tester les centaines de produits présentés, le temps de discuter avec les femmes et les hommes qui les créent, les distribuent, ou les importent. Et le temps de comprendre et tester avec des masterclasses et des ateliers mixologie.

Dégustation sur Lyon Pure Spirits

Et le temps, on l’a clairement pris. Peut-être même un peu trop parfois, car nous n’avons pas fini le tour de tous les stands… On vous montre les belles choses que l’on a vues sur le salon et en photo !

Les masterclasses

Format humain, interlocuteur qui ont soif de partager leur passion. Les masterclasses étaient un moment privilégié sur Lyon Pure Spirits pour comprendre, déguster, échanger. Mais aussi d’appréhender différemment les spiritueux devant un public attentif et intéressé.

Gin The Drunken Horse
Masterclass Lyon Pure Spirits

Les ateliers Mixologie

Gros succès, il fallait jouer des coudes pour pouvoir s’inscrire aux ateliers mixo sur Lyon Pure Spirits qui ont tous affiché complet. Preuve, s’il en fallait encore, que le public veut apprendre à boire de bons cocktails à la maison. Comprendre les gestes de bases, la décoration d’un verre… pour repartir avec plein d’idée chez soi. Tout en dégustant à la fin, les cocktails réalisés.

Atelier Mixologie Lyon Pure Spirits
Atelier Mixologie Lyon Pure Spirits
Atelier Mixologie Lyon Pure Spirits

Lyon Pure Spirits : les stands

On commence avec notre sélection de produits atypiques repérés sur Lyon Pure Spirits.

Avec la Série des Lumières. Guillaume Ferroni a recherché dans de très vieux livres des recettes oubliées pour les ressusciter. Après de multiples tests, il nous sort une série comme seule la Maison Ferroni peut en créer : lunaire.
– Ratafia de Marseille (un ratafia aux airs de vin chaud)
– Élixir du Suédois de Toussaint Blaize (qui partage son hérédité avec le Fernet-Branca)
– Eau verte de Marseille (qui était utilisée contre le choléra).
– Vespetro (une liqueur aux vertus carminative)

Maison Ferroni Elixir du Suédois de Toussaint Blaize
Maison Ferroni - Eau verte de Marseille
Maison Ferroni Série des lumières Vespetro

Liqueur Picorari. C’est l’histoire d’un corse d’origine, Baptiste Pecorari, qui partage avec nous ses cueillettes dans des duos originaux : menthe-nepita, café et châtaignes, orange et genièvre … C’est frais. C’est bon nature ou en cocktail. Et ça met un coup de jeune sur le marché des liqueurs !

Liqueur Picorari

La capricieuse Vanille et Noisette – Version tourbée. Imaginez une liqueur de lait de vache, goût vanille et noisette. Et en plus tourbée ! C’est un vrai Ovni, on se croit sur de la pâtisserie, tellement gourmand !

La Capricieuse Vanille Noisette version Tourbée

Cognac Park Mizunara – Un cognac vieillit dans des fûts de chêne japonais Mizunara. Le but : faire venir au cognac des gens habitués au whisky !

Cognac Park 10 ans - Mizunara

Bourgoin Hexose – Un sirop de sucre de raisin. Le même pouvoir sucrant qu’un sirop de canne. L’avantage ? Un indice glycémique très bas et peu calorique ! Une alternative sympa à tester très vite en cocktail.

Bourgoin Hexose

Ci-dessous les bouteilles qui nous ont marqués.
On commence avec le gin CopperHead développé par Marian Beke, autour de son cocktail phare : le classic Gibson martini !

Gin Copper Head The Gibson Edition

Toujours chez le gin belge Copperhead, des huiles essentielles créées pour faire ressortir les arômes du gin. 3 variantes avec notre préférence pour le Gingembre.

Huiles essentielles Copperhead

On passe au Mexique avec cette belle surprise. Quand on parle Mexique, on pense tequila, ou Mezcal. Et cette fois c’est avec un gin : Katún. Des notes poivrées pour ce gin distillé dans le Yucatan.

Gin mexicain Katun

On continue sur les gins. Direction la Belgique avec The Drunken Horse. Une bouteille penchée qui reprend les codes graphiques du sabot de cheval. Pourquoi ce nom ? Car les créateurs ont eu l’idée un jour de transformer leur box pour transporter les chevaux… en un bar mobile. L’un d’eux aurait dit : les chevaux vont être bourrés. The Drunken Horse était né.

Gin The Drunken Horse

Sequoia Pur Malt 1ere impression par la distillerie du Vercors. Un futur (pas encore 3 ans de vieillissement) whisky français plein de belles promesses. C’est bio. Et une partie de l’orge pousse aux pieds de la distillerie. Disponible en version tourbée également. Sortie des whiskies prévue dès 2020 !

Sequoia Pure malt 1ere impression Distillerie du Vercors

Vu sur le stand Maison Ferroni. Un rhum en provenance du Cap Vert : Vulcão. Plus de 400 ans que l’on fait du rhum au Cap Vert (ou plutôt le grogue, nom qui désigne le rhum issu du jus de canne au Cap Vert).

Rhum du Cap Vert Vulcao Maison Ferroni

Nuestra Soledad Mezcal. Un mezcal léger et qui permet d’aller progressivement dans cette catégorie pour ceux qui n’aiment pas les choses trop fumées.

Thierry Richard Vintage Spirits Garage

L’esprit des Barbade dans une bouteille de rhum pour ce Foursquare 2007. 59% alc, avec beaucoup de vanille, d’épices et de fruits secs.

Foursquare 2007

Glenfiddich 21 ans Gran Reserva a fait fureur. L’âme de Glenfiddich, fini en fût de rhum.

Jérôme Kaftandjian Glenfiddich

Zaka, une collection de rhums vieux d’au moins 7 ans d’âge. Avec une préférence pour ces 2 éditions Panama et Salvador single Cask.

Zaka Rhum Panama

Lyon Pure Spirits, ce n’est pas que de l’alcool. C’est aussi ces jus de fruits dont cet original pur jus Pomme Yuzu de la famille Patrick Font.

Patrick Font Pur jus Pomme Yuzu du japon

Le Pineau, cet alcool compliqué à boire pour beaucoup de français qui s’est refait une jeunesse chez Bourgouin. Un mutage de jus de raisin ugni blanc et de cognac.

Bourgoin Pineau

Les rhums arrangés ont la cote. Et cette série provençale des rhums du Sud apporte un vent de Méditerranée avec cette saveur Lavande Vanille .

Les Rhums du Sud

Et enfin, Bruichladdich et Kavalan ! Mais a-t-on encore besoin de les présenter ?

Lyon Pure Spirits a trouvé une formule gagnante pour contenter les fin connaisseurs avec une sélection pointue, tout comme les novices qui ont juste besoin de choses accessibles pour commencer. Un format agréable où l’on n’est pas obligé de se battre pour s’approcher des stands et où les interlocuteurs sont présents et à l’écoute. On a même eu la chance de goûter des choses qui sortiront peut être… mais chut, on n’a pas le droit de vous en parler. Enfin si, peut-être pour l’édition 2020 de Lyon Pure Spirits ?!

Whisky Thailandais Kavalan
Bruichladdich The Classic Lady
Atelier Mixologie Lyon Pure Spirits
Visiteurs sur Lyon Pure Spirits
Gin The Drunken Horse masterclass
Visiteurs sur Lyon Pure Spirits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *