“Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse” disait Victor Hugo. Mais 50 ans quand on parle de Whisky, ça commence à vraiment parler! D’autant plus quand il s’agit d’une distillerie que l’on affectionne particulièrement : Highland Park.

Highland Park : 223 ans de perfection viking

Nous n’allons pas vous refaire tout l’historique de Highland Park (pour cela, ça se passe dans cet article de ForGeorges). Ce nouveau Highland Park 50 ans d’âge est le troisième produit par la distillerie. Pour le créer, la distillerie a prélevé une petite quantité de whisky d’un précédent batch afin de l’associer à cette nouvelle édition.

Gordon Motion, master distiller Highland Park : « Ce whisky est spectaculaire. Lorsque je l’ai goûté au sortir des fûts remis en rack, le spiritueux qu’il contenait, vieux d’un peu plus de 50 ans, avait absorbé au cours de son vieillissement, les riches arômes de fruits secs et de caramel sucré du sherry issu du fût de premier remplissage. Il conservait en outre le parfum et les arômes délicats des fûts de refill d’origine. J’ai mêlé une petite quantité de ce cask à notre batch de 50 ans d’âge de 2018, que j’avais conservé spécialement à cet effet, afin de créer un niveau de profondeur et de complexité supplémentaire. Or, ce 50 ans d’âge de 2018 contenait également une part de notre batch de 50 ans d’âge de 2010 (le premier de notre série). Cette méthode me permet de conserver l’ADN de notre plus ancien whisky Highland Park dans chacun des batchs proposés en édition extrêmement limitée. »

Highland Park 50 ans


Cette version d’Highland Park 50 ans d’âge a été conceptualisée à partir de 9 fûts de second remplissage, initialement mis en chai en 1968, puis assemblés en 2008, avant d’être remis en sommeil dans des fûts en chêne de sherry de premier remplissage. Douze années plus tard, l’un de ces fûts a été sélectionné et associé à une faible quantité de whisky du dernier 50 ans d’âge produit par la distillerie. 

Georges ne l’a pas encore dégusté (prix de vente 23 000 Euros et seulement 274 bouteilles disponibles). Mais la marque indique dans les notes de dégustation :

Bouche : Intense, complexe, vibrante de saveurs d’épices exotiques, d’écorces d’oranges confites, de chêne toasté et d’abricots mûrs.

Finale : les épices sèches et l’impression de café expresso noir persistent en finale, enrobée de fumée tourbée aromatique.

Highland Park 50 ans : le coffret

Pour cette somme de 23 000 Euros, vous n’avez pas qu’une “simple” bouteille de whisky, aussi merveilleux que puisse être le contenu. Le tout est livré dans un très élégant coffret en bois de noyer, fabriqué à la main par le maître artisan écossais John Galvin. Mais également, une carafe réalisée à la main, ornée d’un décor en métal et un livre relié de cuir relatant l’histoire du whisky viennent étoffer le coffret.

Si vous trouvez le prix quelque peu excessif, sachez que le premier batch 50 ans d’Highland Park sorti en 2010, qui valait 10 000 £ à l’époque, s’arrache désormais un peu plus de 35 000 £ sur The Whisky Exchange, 11 ans plus tard…  Il n’y a pas à tortiller, ça reste bien plus rentable qu’un Livret A ! Si l’idée vous dit de l’acheter pour le déguster (ce qu’on vous souhaite), sachez que Georges ne dit pas non pour un dram de l’amitié !

Pour se consoler, il va déguster sur-le-champ un Highland Park 12 ans, son whisky coup de coeur depuis quelques mois. 

Highland Park 50 ans
43,8 %
23 000 Euros
274 bouteilles disponibles au monde

HIGHLAND PARK 50 ans avec Carafe
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

Et pour ne rien rater à l'actualité cocktails et spiritueux  
Inscrivez-vous à la newsletter ForGeorges 
Soyez le premier à recevoir nos actualités et ne rien rater de ForGeorges
OK
Essayez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. 
close-link
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
close-link
8 Partages
Partagez8
Tweetez
Partagez
Enregistrer