Glenfiddich : de l’expérimentation au renouveau

Glenfiddich Cerf

Nous avions rendez-vous au premier étage du Whisky Shop Paris où Glenfiddich place sa nouveauté “Grand Cru” à l’honneur. L’occasion d’une dégustation privée avec Jérôme Kaftandjian, brand Ambassadeur France Glenfiddich, pour découvrir cette référence, et en profiter pour déguster d’autres bouteilles d’exceptions !

Glenfiddich Grand Cru

La grande nouveauté de Glenfiddich en 2019 est Grand Cru. “Il y avait une forte demande étant donné que toutes les dernières nouveautés étaient sorties dans le cadre de la série “Expérimental Séries”, nous glissera Jérôme. Pourtant, Grand Cru reste une référence qui accumule les choses atypiques. Déjà, c’est un 23 ans. Le premier sorti de la distillerie Glenfiddich. Mais surtout, ce Glenfiddich Grand Cru bénéficie d’un affinage de 4 à 6 mois en fûts de chêne français ayant contenu des vins d’exceptions champenois qui produisent les meilleurs vins pétillants au Monde.

D’ailleurs, comment Glenfiddich a pu récupérer ses fûts ? “Très peu de maisons utilisent encore cette technique de fût en bois, beaucoup sont passées à l’Inox, donc nous sommes passés par un courtier. Mais il fallait absolument dans notre cahier des charges que les fûts aient contenu des vins qui allaient devenir un Grand Cru une fois en bouteille”, nous glissera Jérôme.

Et une fois les fûts trouvés, il a encore fallu à Brian Kinsman, maître de chai chez Glenfiddich, d’apprivoiser les fûts de chêne français. Les fûts sont utilisés 2 fois : une fois en 1er remplissage, une fois en second remplissage. Et ensuite assemblés à moitié-moitié dans l’assemblage final.

À la dégustation, on retrouve le style Glenfiddich “frais et fruité”. Mais, vient s’ajouter une couche gourmande de brioche, de pain toasté. Si l’on peut regretter une chose, c’est qu’il ne fasse que 40% alc.

Jerome Kaftandjian Brand Ambassadeur Glenfiddich

Glenfiddich 26 ans Excellence

Cette dégustation est l’occasion également de parler de choses plus punchy. “Tu vas voir, on s’éloigne un peu de ce dont les gens ont l”habitude avec Glenfiddich”. En effet, même si on retrouve les notes florales au nez, la dégustation est très marquée par la maturation 100% fûts de chêne américain, qui vienne apporter des notes d’épices.
“Pour Brian Kinsman, le fût est un organisme vivant, il apporte tellement au whisky. Le même whisky dans 2 fûts différents ayant eu le même vieillissement à un mètre l’un de l’autre, peut donner des résultats vraiment différents”, nous précisera Jérome.

Dans cette référence, on tombe dans l’hommage au fût. En même temps, Glenfiddich fait partie de ses rares distilleries qui disposent d’une équipe expérimentée de tonneliers en interne.

Glenfiddich Snow Phoenix

Pour terminer, le petit bonus de cette séance dégustation : Glenfiddich Snow Phoenix. “Je te fais goûter ça, car c’est devenu quasiment impossible à trouver”.

Cette bouteille est née d’un accident arrivé en 2009-2010 dans les chais de Glenfiddich. La neige fut si abondante, qu’elle fit s’effondrer 4 toits de chais, en dessinant un phoenix dans leurs chûtes. Brian Kinsman sélectionna des fûts de sherry Oloroso et de chêne américain âgés de 14 à 16 ans provenant des chais détruits pour créer cette version : Snow Phoenix. De la puissance, mais qui se mélange avec des notes fruitées.

Glenfiddich, la grande maison qui se renouvelle

Car si l’image du Glenfiddich 12 ans et des millions de bouteilles produites lui collent encore à la peau, Glenfiddich nous dévoile une vision plus contemporaine. “Nous sommes dans l’échange permanent entre Brand Ambassadeurs et Brian Kinsman pour lui remonter les feed-backs des marchés qu’il intègre ensuite dans ses créations. D’ailleurs, la nouveauté de l’an prochain s’annonce grandiose”.

Il nous reste à déguster Grand Cru, enfin les quelques bouteilles qu’il reste, car lui aussi commence déjà à être victime de son succès !

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *