Faut-il arrêter de sortir dans les bars à cause du Coronavirus ?

Bar et coronavirus

EDIT : les choses ont changé. Regardez plutôt cet article.

Pas un jour ne passe sans son lot de nouvelles alarmantes sur la propagation du Coronavirus en France. Les premiers à trinquer : les bars bien entendus qui voient leur clientèle fondre comme neige (que nous n’avons pas eu cette année) au soleil. 

Vous avez plus de chance de l’attraper ailleurs !

Alors, sans vouloir ajouter de la psychose à ce climat actuel, mais si on fait un bref calcul basé sur la promiscuité des gens au mètre carré (sans aucune validité scientifique, on l’avoue). Comparativement à un bar à cocktails, vous avez environ 10 fois plus de chance d’attraper le coronavirus dans la ligne 13 du métro parisien. 5 fois plus à la cantine de votre entreprise. Trois fois plus à votre bureau. Et même 2 fois plus dans le TGV ou l’avion en étant assis à côté d’une personne que vous ne connaissez pas. 

L’alcool ça tue bien les microbes ?

Dans les faits, vous avez raison, l’alcool tue les microbes. D’ailleurs, un Anglais avait clamé haut et fort s’être soigné du coronavirus avec du whisky et du miel… Malheureusement, on ne saura jamais s’il avait découvert un remède miracle étant donné que notre brave anglais n’avait pas le coronavirus… Le seul problème, c’est que l’alcool, au-dessus de 70% alc, qui tue les microbes… et notre système digestif en absorbe une grande quantité avant même de pouvoir rencontrer le moindre microbe dans notre organisme… 

Coronavirus whisky miel

Alors il y a un risque ou pas ?

Dans les faits, les chances d’attraper le coronavirus dans un bar sont très faibles à condition que le bar, et les consommateurs respectent un tant soit peu les règles élémentaires d’hygiènes. Si vous êtes malades, pas la peine de venir vous trimbaler avec vos microbes et faire flipper les clients au moindre éternuement…
Même si les bars adaptent leur process le temps que tout ceci retombe avec des choses, un peu contraignantes pour eux, mais simples à mettre en place, et permettant de rassurer le consommateur (couvrir le bar à glaçon, placer les verres propres dans un placard, et utiliser une pince…).

Car face à la psychose actuelle, alimentée par un flux de news alarmistes, désolé de vous le dire, mais vous avez toujours plus de chance de mourir d’autres choses que de ce virus. Et surtout, rien ne sert de faire trinquer une fois de plus les bars alors qu’ils ont pris suffisamment chers avec les grèves, les gilets jaunes, et autres réjouissances qui leur ont fait tirer la langue. Donc, ne leur donnons pas le coup fatal ! Nous sommes tous dans le même bateau… alors trinquons ensemble à la santé de tous, mais de loin, vue qu’on a plus le droit d’échanger nos microbes !

trinquons coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *