FAIR. : spiritueux équitables et bons !

Fair

Quoi de mieux que de boire un bon alcool ? Boire un bon alcool, mais qui en plus met l’éthique au coeur de la philosophie. ET pas uniquement du bullshit marketing ! Mais en le plaçant au coeur de leurs valeurs. Cela fait du bien de voir ça en 2017. Georges a souvent l’impression que le marché des spiritueux est en retard sur son époque. Fair vit avec son temps, et peut être même avec une longueur d’avance ! Georges avait rendez-vous à Danico pour rencontrer son fondateur : Alexandre Koiransky.

Une aventure FAIR. qui commence en 2009

Retour en 2009. FAIR. fait ses débuts suite à un constat de son fondateur, ancien de la maison Ferrand. Comment remettre l’humain au coeur du dispositif et s’assurer que toutes les personnes intervenant dans le processus soient traitées de manière juste et équitable. La période est en plus parfaite : les consommateurs s’intéressent de plus en plus à ce qu’il y a dans leur assiette et dans leur verre. La première référence est une vodka à base de quinoa (très bobo, ça c’est sur). Mais une vodka qui rencontrera un beau succès et que l’on voit encore régulièrement dans les bars de la capitale. L’engagement n’est pas uniquement sur le papier “On achète les matières premières à un prix supérieur au prix du marché, et on paie également une prime Fairtrade de 15% du prix d’achat, mais aussi 2,5% de notre Chiffre d’Affaire”. Et quand on se renseigne pour savoir s’il y a d’autres marques dans le monde, Alexandre nous répond “à part quelques initiatives locales, aucune marque n’a développé une vraie gamme de produits comme la nôtre”.

La gamme FAIR.

Justement, parlons un peu de la gamme. Car même si la vodka est intéressante (49 euros la bouteille de 75 cl), la gamme regorge de véritables pépites bien plus intéressantes ! Rums, gins, liqueurs : tout y passe. Mais attention, pas de place à l’ordinaire chez FAIR. Par contre pas de whisky dans la gamme “ça nous obligerait à avoir des chais pour la conservation des fûts, on n’est pas encore dans cette optique-là”. La gamme s’adresse autant aux consommateurs désireux de sortir des sentiers battus, qu’aux barmen qui veulent soit s’engager éthiquement, soit donner un coup de peps à leurs créations. Georges va vous parler de ses coups de coeur :

• FAIR. Muscovado Rum

Imaginez un sucre de canne complet et non raffiné produit sur l’île Maurice fabriqué de façon artisanale selon des procédés complexes. Amenez ceci chez un micro distillateur de Charente pour la distillation et vous obtenez ce rum aux saveurs très prononcées. Et un nez déstabilisant. À l’aveugle, la majorité d’entre vous sera désorientée : un rhum agricole ? Une eau de vie ? Non un rum extravagant !

55° alc. 54 Euros

FAIR. Rum Muscovado

• FAIR. café liqueur

En ce moment l’Expresso Martini, c’est la faiblesse de Georges. Il a testé un paquet de liqueur de café, mais celle-ci a clairement du coffre. Une véritable pâtisserie rien qu’au nez. En plus les fèves sont certifiées bio ! Elles proviennent d’une coopérative de 1800 agriculteurs mexicains ! Torréfiées lentement, elles sont ensuite infusées dans la vodka !

22° alc. 23,9 Euros

FAIR. Café

• FAIR. Goji Liqueur

Des baies de goji en provenance de l’Ouzbékistan, provenant d’une coopérative et certifiées bio. Et un tout qui donne une explosion de saveurs en bouche. L’allié idéal d’un cocktail (ou en kir tout simplement).  22° alc. 23,9 Euros

FAIR. Goji

Et bien sûr les autres produits de la gamme qui sont également exceptionnels. Des produits bien faits et qu’on a envie d’avoir chez soi ! À tester d’urgence !

FAIR. – distribué par la Maison du Whisky.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *