Les établissements sont fermés, les événements annulés et le confinement généralisé. On se met tous en déprime généralisée ? Et si on en profitait plutôt pour se permettre de faire des choses que l’on avait oublié de faire ? 

On lit des livres

Vous avez l’embarras du choix : livre sur les cocktails, sur les spiritueux, modernes, ou même anciens. D’ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas il est possible de trouver en ligne de vieux ouvrages qui permettent de plonger dans un autre temps, où le coronavirus n’existait pas (mais la rage oui, donc quitte à choisir…). 

Une seule adresse pour les livres anciens sur le cocktail à lire gratuitement: http://euvs.org/en/collection/books

On révise ses classiques

Si, si vraiment. Une petite révision ne fait pas de mal. Même 30 minutes par jour. Ça occupe et surtout ça évitera que l’on se retrouve avec un cocktail au cognac alors qu’on avait commandé un Horse’s Neck… 

On bosse sur les prochaines compétitions de bartenders

C’est bien dommage, mais pas le choix : beaucoup de compétitions de barterders cette année sont décalées. La bonne nouvelle c’est que vous avez plein de temps pour faire des tests. Et même si vous ne connaissez pas encore les thèmes de certaines, d’autres n’ont pas de thèmes imposés (Patrón Perfectionists, Bacardi legacy, etc.). Donc, on profite de son temps libre pour réfléchir. Et plus d’excuses « j’ai pas le temps de faire les concours ». 

On s’inspire et on change d’air

Ouais compliqué quand on est bloqué à la maison. Mais si c’était l’occasion de relire des vieux classiques de la littérature française, anglaise. Si l’on en profitait pour regarder des documentaires sur France 5, Arte, ou Youtube qui parlent de civilisations disparues, de peuples aux coutumes ancestrales… Si ça se trouve, elle se trouve là votre nouvelle carte cocktail. 

On fait du sport

Pas évident d’aller à la salle quand on bosse. Mais pour le coup, là à la maison, avec parfois juste une chaise et un tapis, on peut retrouver une forme d’enfer. Regardez sur YouTube, ça regorge de cours gratuits. Et si vous voulez un truc à long terme, et plus accompagné, les applications avec abonnements sur smartphone sont très bien faites également ! 

On soutient ses commerces locaux !

Au lieu d’aller au supermarché chopper les virus des autres, on va chercher de la nourriture dans son resto qui fait à emporter. On soutient son bar, son boucher, son primeur. Bref, tous ceux qui sont dans la même merde que nous. Et même son libraire qui a sûrement mis en place un service de vente à distance ! 

On continue à lire ForGeorges

On ne sait pas très bien encore comment on va continuer l’aventure dans les semaines, mois qui viennent. Mais, on va continuer.

Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

2 Comments

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !


28 Partages
Partagez28
Tweetez
Partagez
Enregistrer