Dewar’s : le whisky le plus déjanté d’Ecosse

Dewars aberfeldy

Si Einstein avait inventé un whisky, ça serait probablement Dewar’s. Le parallèle est osé, mais chez Dewar’s la folie côtoie le génie. Et dans un monde du whisky relativement lisse, Dewar’s se démarque aisément. Coup de pub ? Pas seulement. La marque cultive sa différence depuis sa création. Georges est parti en Écosse, à Aberfeldy, découvrir ce whisky qui sort des sentiers battus.

Toutes les photos du trip sont à la fin de l’article. 

Tommy et John Dewar’s !

Pour comprendre Dewar’s, il faut se plonger dans l’histoire de la marque. Si John Dewar père a créé le business, c’est sous l’impulsion de ses deux fils que l’entreprise, renommée John Dewar and Sons en 1881, a vraiment connu son heure de gloire et sa glorieuse épopée.  Et pourtant, tous opposent ses deux frères : quand John est discret et sérieux, travaillant d’arrache-pied sur la qualité des whiskies, Tommy est un flambeur dans l’âme et un commercial né qui fera tout pour faire connaitre son whisky ! Quand plus d’un aurait rebroussé chemin face aux obstacles, Tommy en profite même pour se mettre en scène et accroitre son charisme ! Ainsi lorsque a 21 ans , il est envoyé à Londres pour tenter d’y développer l’activité, il reçoit alors le nom de deux contacts qui devaient lui présenter des personnalités de la capitale. Pas de bol pour lui. L’un s’est retrouvé en faillite et l’autre était décédé. Qu’à ne cela ne tienne, il se débrouillera sans eux, et jouera de malice pour faire en sorte que Dewar’s soit disponible dans les restaurants et les bars les plus en vogue de la capitale anglaise.

Son excentricité, associée à sa malice, en a fait un champion de la communication bien avant l’heure. Ainsi ses maximes comme ” Un philosophe est un homme qui peut regarder un verre vide avec un sourire” ou encore ” Entre deux maux, choisissez le plus intéressant” sont devenus célèbres. D’une certaine façon, l’homme a presque inventé le buzz. Ainsi sur un salon dédié à la bière à Birmingham, il prit un stand pour son whisky (le seul bien entendu). Mais étant placé dans un recoin de la salle, il utilisa une cornemuse et en costume traditionnel se mit à jouer et à attirer l’attention du public. Le coup lui valut d’être repris dans les journaux et d’offrir une belle visibilité à Dewar’s !

Les débuts de la distillerie Aberfeldy.

Les affaires étaient au beau fixe, mais jusqu’à présent les frères Dewar se contentaient d’embouteiller le whisky créé par d’autres distilleries, comme il était courant à l’époque. Mais il était temps de passer la vitesse supérieure et d’assurer l’approvisionnement en malt. Ils construisirent donc une première distillerie, mais décidèrent très vite (en 1896) d’en construire une autre, celle d’Aberfeldy toujours en activité aujourd’hui (celle où Georges s’est rendu). Le lieu a été choisi, car une petite rivière au caractère minéral dur (la Pitilie Burn), et chargée d’or passe juste à côté. Mais aussi, et c’est la partie sentimentale de l’histoire,  car le lieu est situé à seulement quelques kilomètres du lieu de naissance de leur père, où il allait ramassé la tourbe étant enfant.

Les autres distilleries (Royal Lochnagar, Glen Ord, Pulteney, Aultmore , Parkmore et Benrinnes) se sont ajoutées dans les 2 décennies qui ont suivies.

La distillerie Aberfeldy aujourd’hui

Aujourd’hui, la distillerie produit toujours Aberfeldy (qui entre bien sûr dans la confection de Dewar’s). Outre l’aspect technique, c’est surement l’une des plus agréables distilleries à visiter. Idéalement située à 1h30 d’Édimbourg (une escale parfaite pour ceux qui se dirigent dans le Speyside), la distillerie a investi massivement pour ne pas proposer qu’une simple balade, mais une vraie expérience interactive dans la distillerie. Une salle de cinéma qui raconte l’histoire de la marque avec un court documentaire, une expérience olfactive pour découvrir les différents arômes du whisky Dewar’s et bien sûr l’histoire de la marque avec un musée qui retrace l’aventure de la marque. Vous pourrez même utiliser des Ipads à disposition pour vous promener dans le bureau d’époque reconstitué de Tommy Dewar, et mieux comprendre son histoire.

Les plus chanceux auront même la chance de visiter le Scotch Egg Club. Pièce secrète, nichée au sein même de la distillerie. On entre par une porte dérobée et on tombe dans l’univers complètement fou de Tommy Dewar ! Jeux, citations et même trois single casks à embouteiller soit même, pour repartir avec une édition unique ! Et bien sûr un bar, sans quoi le Scotch Egg Club ne serait pas un Scotch Egg Club. Et si vous vous interrogez sur la signification de ce nom étrange, sachez que Tommy était un grand amateur de chevaux, de lévriers et… de poules. Il avait une collection dont il était tellement fier qu’il les faisaient concourir à des concours d’élégance de poules !

Le tour du monde de Tommy Dewar

Le succès de Dewar’s autour du monde ne serait certainement pas le même sans l’extravagant tour du monde entamé par Tommy. Tout cela à une époque où l’avion n’existait pas et la voiture ne courrait pas les rues (il en existait 3 en Angleterre à cette époque : celle du roi, celle de Thomas Lipton (créateur de la marque de thé), et celle de Tommy Dewar). Son épopée durera deux ans.

Et pour notre plus grand plaisir, il est possible de la lire gratuitement ici.  Cela permet de bien cerner le personnage :  https://archive.org/details/arambleroundglo00dewagoog/page/n8

Dewar’s aujourd’hui

Difficile de dissocier aujourd’hui Dewar’s, d’Aberfeldy. D’ailleurs dès l’arrivée à la distillerie Aberfeldy, il est inscrit en lettres capitales sur les tonneaux “Home of Dewar’s”. Il faut dire que le style de la distillerie a toujours été orienté pour produire un whisky dédié à l’assemblage de Dewar’s. Mais néanmoins Aberfeldy mérite sa place entière dans le monde du single malt avec son 12 ans et son 21 ans qui s’exprime dans un style fruité et épicé. Et maintenant Aberfeldy est également disponible en 16 ans !

Pour les chanceux qui se rendent à la distillerie, il est possible d’acheter des embouteillages spéciaux en single cask. Encore une bonne raison de faire le détour !

Quant à Dewar’s, même s’il est possible de se procurer Dewar’s White Label (blend whisky le plus vendu aux États Unis d’après la marque), c’est littéralement Dewar’s 12 ans qui est la vraie révélation de ce séjour. On y retrouve toute la gourmandise d’Aberfeldy. 17 récompenses depuis 2000. Il bénéficie d’une période de six mois de maturation supplémentaires, une foi l’assemblage fini. Cette étape permet de fournir plus de douceur, de saveur et sûrement plus de complexité au produit final.

Et pour aller plus loin, il existe en 15 ans et 18 ans et même 25 ans signature. De quoi ravir les amateurs de blend de luxe qui ont envie de se faire plaisir !

Mais aussi Craigellachie, Aultmore, Royal Brackla, The Deveron….

Difficile de parler de Dewar’s sans évoquer non plus les autres distilleries du groupe qui font partie de “l’empire Dewar’s”. Même si leur proportion dans le blend Dewar’s reste un secret, chacun apporte sa touche. D’ailleurs, Georges profitera durant dans son séjour en Écosse de tester un accord huitre avec Craigellachie 13 ans. Le iodé des huitres s’associera à merveille avec celui que l’on surnomme le “Bad boy” du Speyside. “Bad boy” à cause de son style si particulier et son compte d’âge inhabituel. Légèrement soufré, et offrant une bouche avec des arômes d’agrume, vous pourrez le déguster dans votre verre. Ou comme Georges, en glisser quelques gouttes dans votre huitre avant de la manger.

Il est temps de finir ce séjour en Écosse par un safari au coeur des Highlands. Mais aussi par un magnifique repas au milieu de la forêt, coupé du monde. Heureusement le whisky est là pour nous faire oublier que le temps Ecossais n’est pas le plus clément au monde !

Ah non en fait c’est pas fini, retour à la distillerie le lendemain pour fabriquer notre propre Blend Dewar’s. Choisir les différents whiskies qui vont le composer selon nos goûts, l’embouteiller et repartir avec, sous l’oeil de Tommy et John Dewar en chair et en os ! Si ça, c’est pas la preuve que Dewar’s est le whisky le plus déjanté d’Ecosse !

Teal Dewar's Aberfeldy

Paysage écossais Aberfeldy

Panneau Aberfeldy distillerie

Diner Dewar's Edimbourg

Carigellachie 13 ans

Dewar's distillerie

Dewar's team

Tommy Dewar à la distillerie

Tommy Dewar à la distillerie

Mug Dewar

Dewar's dégustation

Dewar's team

John Dewar sur un fut à la distillerie Aberfeldy

Tommy Dewar sur un fut à la distillerie Aberfeldy

fut Dewar's à la distillerie Aberfeldy

Higland safari vers Aberfeldy

Dewar Distillerie Aberfeldy

Dewar Distillerie Aberfeldy

L'art du blend par Dewar's à Aberfeldy

Scotch Egg club Dewar's

Home of Dewars

 

Carigellachie 31 ans

Aberfeledy distillerie home of Dewar's

Dewar's 12 ans

Distillerie Aberfeldy extérieure

Team Dewar's dans la foret

Team Dewar's dans la foret

Team Dewar's dans la foret

Tommy Dewar à la distillerie

Tomy Dewar citation distillerie

Les fûts dans la distillerie Aberfeldy

Mise en bouteille de notre single cask Aberfeldy

Cire sur notre embouteillage de notre single cask Aberfeldy

Verre de Dewar's avec une vue sur Aberfeldy

Vue du loch à coté d'Aberfeldy

Tommy Dewar au téléphone

Croquis de la distillerie Dewar's

L'art du blend par Dewar's à Aberfeldy

Dewar's experimental Whisky

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *