BenRiach : le retour d’un écorché du Speyside.

The Benriach

Rachetée en 2016 par Brown-Forman (le propriétaire de Jack Daniel’s et Woodford Reserve), la distillerie BenRiach revient sur le devant de la scène. Un renouveau attendu, car la distillerie a de belles choses à nous proposer. 

BenRiach, la traversé des crises jusqu’à aujourd’hui.

Quand certaines distilleries connaissent une vie relativement paisible, BenRiach se place du côté de celle pour qui la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Fondée en 1898, la distillerie située juste à côté de Longmorn fut stoppée 2 ans plus tard, suite à la grave crise du marché du whisky. Ce n’est qu’en 1965 qu’elle rouvrit ses portes après son rachat par Glenlivet Distillers, avec une innovation majeure en 1972 : proposer des whiskies tourbés alors que le Speyside ne jurait à cette époque que par ses malts de style floral. 

Il aurait encore fallu attendre jusqu’à 1994 pour voir le premier whisky single malt BenRiach voir le jour, et 2004 pour voir la gamme permanente s’établir dans nos étales après une succession d’achat vente, la faisant passer par Seagram, Pernod Ricard (qui l’utilisa pour Chivas), un groupe africain, avant de tomber depuis 2016 dans le giron de Brown-Forman. 

BenRiach la distillerie

Une femme master blender aux commandes des whiskies BenRiach

Suite à ce rachat, BenRiach a embauché Rachel Barrie, l’une des rares femmes master blender écossaise, première femme à avoir décroché le titre de Master Blender en 2003, et également la première femme Master Blender à recevoir un doctorat honoris causa de l’Université d’Edimbourg en 2018 récompensant l’ensemble de sa carrière et son expertise.

Avec une mission et une vision : aller plus loin dans l’expérimentation, repousser les limites, réinventer le style BenRiach. Pour cela, elle peut compter sur une collection de fûts exceptionnels : certains vieux de plus de 60 ans, et d’autres issus de l’époque où la distillerie pratiquait la triple distillation.

Tous les whiskies de la distillerie sont embouteillés suite à un vieillissement intégral des whiskies allant de 10 à 30 ans.

Un renouvellement de la gamme pour BenRiach

Outre un nouveau packaging qui se veut plus compréhensible pour les consommateurs, la distillerie BenRiach se positionne dans l’air du temps : la quantité de verre utilisée a été réduite ainsi que le sur emballage, en supprimant les collerettes des bouteilles et le plastique au sommet des bouchons, remplacé par du bois de bouleau.

BenRiach : The Original Ten.

The Original Ten, est un Single Malt âgé de 10 ans qui incarne la rondeur, le fruité et la complexité caractéristiques de la distillerie. Depuis son arrivée à Benriach en 2017, Rachel Barrie l’a perfectionné à chaque embouteillage, s’inspirant du caractère riche et vigoureux du premier Single Malt de la distillerie. Aujourd’hui, The Original Ten est issu de l’assemblage de fûts de Bourbon, de Xérès et de chêne neuf, ce qui lui confère des notes de fruits du verger, de miel et de chêne grillé. Cette référence classique est l’une des plus récompensées de la gamme Benriach puisqu’elle a obtenu 12 médailles ces 5 dernières années, dont la médaille d’or lors du San Francisco World Spirits Competition 2020.

BenRiach : the original Ten
43% vol. Prix de vente : 35 €
Disponible en grandes et moyennes surfaces

BenRiach The Original Ten


BenRiach : The Smoky Ten.

Pour ceux qui veulent se frotter à la tourbe, mais en douceur. Pour cette référence, toujours un assemblage de 3 fûts, mais cette fois de fûts de bourbon, de fûts de rhum jamaïcain et de chêne neuf. Tout le côté fruité de « Original Ten BenRiach » mais avec une fine couche de fumé aromatique bien agréable. 

BenRiach : the smoky Ten
43% vol. Prix de vente : 42 €

BenRiach The Smoky Ten

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *