L’heure du break pour Georges. Et mettez un masque bordel !

Closed

Fin juillet sonne, et pour nous l’occasion de faire un petit break digital. Mais avant, on voulait faire un bilan de cette “drôle de période”.

Car si le confinement a été pour certains l’occasion de se faire des “vacances” forcées, chez ForGeorges nous avons fait le pari de continuer à faire vivre cette industrie via des interviews, des relais de lancements produits, bref de documenter cette période. D’essayer avec autant de mal que possible de continuer à mettre la lumière sur ce milieu que l’on aime tant. Et visiblement ça vous a parlé puisque nous avons engendré sur ces 3 mois les meilleurs résultats en termes d’audience ! Merci . 

Nous voulions aussi remercier les marques qui nous ont fait confiance pendant cette période, pas simple pour elles non plus. Et qui nous permettent de ne pas mettre la clé sous la porte ! Merci à elles de nous soutenir. 

Mais à l’heure où l’on vous parle, nous sommes tout de même un peu pessimistes. Car tous les projets qui ont été reportés seront-ils vraiment réalisables cette année ? À l’heure où nous écrivons ces lignes, les chiffres de contamination augmentent chaque jour en France. 

Mais surtout, je suis frappé par l’inconscience de certains établissements vis-à-vis du port du masque. Juste en bas de chez moi, plusieurs bars. Les terrasses éphémères mises en place sur les places de parking sont blindées chaque soir. Je suis heureux pour eux, car ceci va sûrement leur permettre de compenser leur chiffre d’affaires. Ça rigole, ça s’amuse, et ça fait plaisir de revoir un semblant de vie d’avant ! Mais une chose m’énerve tout particulièrement. Tous les serveurs ont un masque… au niveau du menton ! Autrement dit, un masque qui ne sert uniquement qu’en cas de contrôle par les services administratifs. Ok, il fait chaud et le masque n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Mais juste un bref calcul… ce sont des centaines de personnes qu’ils peuvent contaminer chaque jour ! C’est quoi le but ? Participer autant que possible à une seconde vague et s’assurer d’une faillite généralisée pour tout le monde ? C’est un manque de respect pour les clients, pour le personnel soignant, et pour toute la profession ! Surtout que pour une fois, on peut sauver des vies, en ne faisant pas grand chose (cf le cas des coiffeuses aux Etats-Unis qui ont évité de contaminer 140 personnes juste en portant un masque)…

Les établissements qui font les choses sérieusement se feront tout pareillement pénaliser, car si fermeture il y a, c’est toute l’industrie en fera de nouveau les frais (cf voir en catalogne actuellement). Entre mettre un masque et une fermeture, il n’y a quand même pas photo non ? ça semble du bon sens, pas pour tous il semblerait.

Pour ceux qui prennent un break, nous vous souhaitons de vous ressourcer à fond. Pour ceux qui bossent, nous vous souhaitons que cette période soit agréable et que vous fassiez le maximum de chiffre d’affaires. Et pour ceux qui ne travaillent pas, mais qui ne peuvent pas se permettre de break, nous vous souhaitons de retrouver très vite de nouveaux projets.

À très vite.

Georges.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *