39 degrés à la mi-juin en France, dans la partie nord. Du jamais vu ? Oui tout à fait, et on va vous expliquer pourquoi au-delà de tout ce que vous avez entendu, cela remet l’existence même de l’apéro (voir de votre métier) si rien n’est fait pour inverser cette courbe folle !

Reprenons depuis le début…

Que vous soyez producteurs de spiritueux, bartenders ou amateurs de bonnes bouteilles, un point commun nous unit tous : il faut de bonnes bouteilles pour exercer notre métier ou assouvir notre passion. Mais pour cela, et certaines personnes un peu trop endimanchées dans leur tour d’ivoire citadine climatisée ont tendance à l’oublier : il faut surtout de la matière première ! C’est-à-dire des fruits, des céréales, et pas mal d’eau ! Malheureusement, que vous alliez aujourd’hui chez un vigneron qui fournit ses récoltes pour le cognac, un agriculteur qui cultive son orge pour le whisky, ou encore un fermier producteur de Calvados… tous vous expliquent qu’ils ressentent les effets du changement climatique avec des manifestations graves.

Alors, certaines grandes marques internationales réglaient ce problème en allant chercher la matière première ailleurs. Mais le problème est devenu global. Les marques de whisky allaient chercher l’orge en Ukraine (avec les problèmes que l’on connait aujourd’hui). Puis l’Afrique du Sud, mais les sécheresses font qu’il devient difficile d’avoir de bonnes récoltes. Et c’est là où le serpent se mord la queue : donc on demande de l’intensité à des terres déjà très éprouvées, à grands coups de produits phytos. Les terres sont trop abimées pour produire, allons en Inde sauf qu’en ce moment c’est la cata et les terres ne vont presque rien donner. Donc les gouvernements stoppent les exportations de matières premières, car les famines guettent. Vous l’avez peut-être oublié, car l’on vit dans un monde de confort absolu, mais en cas de famines, vous croyez réellement qu’on peut se permettre de gâcher des tonnes de matières premières qui pourraient servir de nourriture et d’eau pour créer quelques litres de spiritueux ?

Et si vous pensez que c’est un récit futuriste, regarder cela :

Sachant que la France a à peine eu une augmentation de 1,2 degré et que ça a déjà des conséquences dramatiques… Alors, imaginez les effets sur les matières premières lorsque cela atteindra les +4 degrés attendus à fin du siècle. Vous croyez que l’on pourra encore produire des spiritueux ?

Stoppons le green washing…

Certains vous répondront qu’ils font déjà beaucoup pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais, la plupart des annonces sont du Green washing complètement à côté de la plaque ! Que penser du champion des spiritueux français qui fait de grandes annonces sur ses engagements RSE mais qui fait descendre de Paris dans le sud de la France plusieurs centaines de salariés en avion ? La liste est longue et on va commencer dès l’an prochain à dénoncer haut et fort ceux qui font n’importe quoi, avant de se cacher derrière des beaux discours tout verts !

Pourquoi ? Car c’est l’avenir du bar et des spiritueux qui est en jeu. Vous avez le droit d’avoir vos propres opinions, mais vous ne pouvez pas douter des effets du réchauffement climatique sur notre milieu quand ce sont ceux qui sont en premières lignes qui tirent le signal d’alarme ! 

Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !