Infographie : les français et le vin – Version 2013

Comme chaque année, nos amis de chez SoWine ont réalisé leur baromètre en collaboration avec la SSI, sur le thème “Les français et le vin, et le champagne aussi”. L’infographie vient de sortir, on vous décrypte quelques morceaux choisis qui nous intéressent particulièrement.

1. 63% se considèrent comme néophytes
Surement la faute à des maisons qui oublient leur rôle d’éducateur. En effet l’oenologie reste quelque chose de complexe, mais des solutions existent pour éduquer le consommateur. Quand on sait que le prix et la couleur de l’étiquette va déclencher un acte d’achat… ça devrait faire réfléchir les producteurs. Ceci explique le succès d’entreprises comme Le Petit Ballon qui surfe sur cette tendance avec les conseils d’un sommelier pour vous aider dans votre dégustation.

2. 80% considèrent qu’il est important de se renseigner avant d’acheter un vin
Sans surprise, les renseignements sont précieux avant l’achat et malheureusement manquent souvent. Ce ne sont pas les 5 lignes à l’arrière de la bouteille qui suffiront à éclairer les consommateurs. Heureusement, on voit de plus en plus d’initiatives pour combler ces lacunes se développer (même si rien ne remplacera les conseils de votre caviste).

3. Les blogs et Facebook représentent respectivement 34% et 67% de leurs sources d’information
Encore faut il que les sources restent fiables. Il s’avère que les RP de marque ont de plus en plus la main mise sur les sources d’information et malheureusement peuvent induire les consommateurs en erreur. Heureusement ForGeorges ne touchent pas un centime pour écrire ses articles, juste de vrais pépites découvertes.

4. 33% des acheteurs de vins souhaitent pouvoir le faire depuis leur mobile.
On ne le répétera jamais assez : le web est devenu mobile. L’acheteur de vin est également devenu mobile. Combien de personnes ont gouté un vin dans un bar ou un restaurant et aimeraient pouvoir l’acheter directement depuis leur mobile, mais cela reste impossible dans la majorité des cas (pas de site Web ou site Web non compatible mobile) ? Cette tendance va s’accélérer dans les prochains mois, et va devenir un handicap pour les producteurs qui ne suivent pas le mouvement.

5. 10% des français achètent du vin sur Internet

La faute à une offre pas assez variée. Beaucoup de cyber-marchands se contentent de reproduire ce qui fonctionne pour du Hi-Tech. Le vin est une denrée différente, qui nécessite d’autres moyens. Ensuite, le manque de stockage approprié chez les particuliers peut l’expliquer : c’est un achat spontané avant d’aller chez des amis, avant un repas et ils ne peuvent pas attendre 1 semaine.

6. Les grands acheteurs sont le profil qui achète le plus de vin sur Internet (22%)
Ce sont les plus à même de faire de belles découvertes sur le Web. C’est également un profil qui est prêt à se constituer une cave avec des vins de garde. Une infographie très enrichissante qui nous montre qu’il reste plein de choses à faire dans le milieu du vin et du digital ! Juste un bémol, elle ne présente pas les répartitions d’achat par points de vente (supermarché, caviste, Internet…).

L’infographie complète :

Barometre_SOWINE-SSI_2013

Barometre SOWINE-SSI 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *