Hampden Estate : l’histoire du rhum jamaïcain continue

Hampden Estate

En Jamaïque, il n’y a pas que Bob Marley et le pétard. Il y a aussi le rhum !  Et ceci depuis fort longtemps : le 18e siècle. On est donc loin de l’effet de mode actuel. Mais vous étiez surement passé à côté. Mais en même temps, ce n’est pas de votre faute, car à part Appleton Estate, la plus grand public, les autres sont plus confidentielles. L’une d’elles Hampden Estate, sort du silence et se met enfin, après 265 ans d’activité, à sortir des bouteilles sous son propre nom !

Le rhum jamaïcain

Le rhum jamaïcain a une histoire des plus intéressantes. Saviez-vous par exemple que c’était à la fin du 18e siècle le plus grand producteur de rhum au monde ? Les pirates le surnommaient le “rhum puant” ce qui n’est pas très valorisant pourrait on penser, alors qu’en fait c’était exactement l’inverse : il tenait ce nom des parfums si forts, puissants, et onctueux qui s’échappaient des bouteilles de rhum jamaïcain. Il faut dire que la Jamaïque n’a jamais rigolé avec les principes de fabrications que de nombreux iles et pays aux alentours ont essayé de copier. Ici, la distillation n’est pas là pour fabriquer un simple alcool. Elle est là pour produire le meilleur rhum possible. Et là où la majorité des autres distilleries de rhum ont abandonné la distillation à repasses, la Jamaïque continue ce procédé.

Mais le vrai secret du rhum jamaïcain consiste en ce mot : Dunder. Ce procédé unique consiste à utiliser les résidus des anciennes distillations, de les déposer dans un trou creusé à même le sol, d’y ajouter des fruits et autres matières organiques. La légende veut même qu’avant, on y disposât des cadavres d’animaux pour augmenter la fermentation et y ajouter des bactéries qui se transformaient ensuite en arôme puissant. On comprend mieux la réputation du rhum jamaïcain qui se différenciait des autres !

Aujourd’hui encore les recettes de fabrication sont encore tenues secrètes.

La concentration en ester dans le rhum jamaïcain.

Ensuite à l’étape de fermentation, on ajoute ce fameux Dunder.Et il faut compter des temps de fermentation de 48 heures pour les plus légers à plusieurs semaines pour les plus lourds. Bien loin des 48heures des rhums agricoles.

Aujourd’hui encore, la concentration en ester permet de classer les rhums jamaïcains.

– Common Cleans : entre 80 et 150 esters. Le plus léger.

– Plummers : entre 150 et 200 esters :

– Wedderburns : entre 200 500. Style plus corsé et plus lourd.

– Continental Flavoured/High Ester : entre 500 et 1700. Les plus lourds.

Hampden Estate : deux nouvelles références en nom propre

Aujourd’hui Hampden Estate sort 2 embouteillages en nom propre. La marque avait déjà sorti Rum Fire, Hampden Gold et Rum Fire Velvet. Mais avec ses 2 produits, elle sort des petites bombes aromatiques sur le marché du rhum. Points importants dans une industrie peu regardante sur le sujet : ces 2 références sont embouteillées à leur couleur naturelle, et sont sans sucre ajouté. Et continue sur sa lancée : eau de source uniquement, fermentation sauvage (les fameux dunder), et un vieillissement tropical d’au moins 7 ans, et distillé dans des alambics à repasse. Bref tout ce qui a fait le succès des rhums jamaïcains est toujours présent dans ces 2 bouteilles. Hampden signe donc deux produits destinés aux connaisseurs. En plus comme l’indique la marque sur sa bouteille, le vieillissement tropical permet en vieillissement plus rapide et correspondrait à un 25 ans de vieillissement en Europe continentale.

Hampden Estate Rhum jamaicain

Hampden Estate 46 %

Attention le gouter c’est l’adopter ! Juste en portant la bouteille à notre nez on comprend mieux pourquoi les pirates en étaient barjots. On s’imagine déjà sur notre rafiot conquérir les mers avec une bouteille à la main, aborder les caravelles de l’Empire britannique, et piller leur trésor. Un profil typé à base de fruits exotiques et épicés. Un nez constitué de fruits murs de banane et de mangue et une bouche gourmande épicée et longue. On arrive à se replonger dans le procédé de fabrication qui amène toutes ses saveurs.

Prix : environ 60 euros.

Hampden Estate Overproof.

Reprenez les mêmes caractéristiques de fabrication que son prédécesseur, mais lui est embouteillé à 60%. Donc on vous laisse imaginer l’explosion de saveurs associées à la puissance de son corps solide. Tous les superlatifs sont insuffisants pour retranscrire cette expérience de dégustation : opulent, infini, vers l’irréel et au-delà. À tester par vous même pour vire l’expérience.

Prix : environ 80 euros.

Distribué au niveau mondial par La Maison & Vélier

Hampden Estate Rhum jamaicain

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *