Vous êtes en recherche d’une expérience cocktail originale, alors ce bar situé à Tokyo est fait pour vous ! Une vue plongeante sur la fosse à déchet d’une usine de traitements !

Sensibiliser aux déchets !

La ville de Tokyo, comme beaucoup de villes dans le monde sont confrontées à un problème pandémique d’accumulation des déchets. Consommer plus, produire plus, polluer plus… Bref, vous connaissez le refrain. Le souci, c’est qu’à force de campagnes pour sensibiliser les gens, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. Pour aller plus loin et essayer de provoquer un choc de conscience, la ville de Tokyo a donc décidé d’ouvrir son usine de traitement des déchets, située à Tokyo Ouest, pour y installer un bar ! Et vous êtes privilégiés, car vous serez aux premières places pour assister au spectacle peu ragoûtant des ordures qui se baladeront devant votre nez. Ok, pas exactement sous votre nez, car vous aurez une baie vitrée entre la fosse et vous. Mais suffisamment proche pour voir la pince venir chercher les déchets pour les brûler, ou les ensevelir…

Gomi Pit : bar avec vue au Japon

Au moins, le bar porte bien son nom puisqu’il s’appelle Gomi pit (Gomi signifiant ordure en japonais). Il vous proposera d’ailleurs une magnifique carte élaborée à partir d’ingrédients locaux. Locaux , ne signifiant pas de la benne à ordure !

27 000 tonnes de déchets ont été traitées dans cette usine en 2018 et sa capacité maximum de traitement est de 120 tonnes par jour. Voir les choses pour faire prendre conscience de tout ce que l’être humain peut jeter. Plus fort que la contrainte financière ? Peut-être si l’on en croit les responsables de l’usine, car le ramassage de chaque sac à ordure collecté est déjà payant dans la région de l’usine…

Des améliorations à faire dans le monde du bar ?

À défaut d’aller au Japon pour regarder une usine de déchet, le monde du bar français pourrait s’inspirer de cette expérience pour diminuer son impact : arrêter les pailles en plastique, supprimer les emballages plastiques inutiles, remettre en place le principe des consignes pour le verre, travailler plus de fruits frais… ?

En tout cas Gomi Pit ne précise pas si la vue des déchets modifie le goût des highballs, ou de votre whisky japonais Suntory. Une expérience à tester.

 

 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

Et pour ne rien rater à l'actualité cocktails et spiritueux  
Inscrivez-vous à la newsletter ForGeorges 
Soyez le premier à recevoir nos actualités et ne rien rater de ForGeorges
OK
Essayez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. 
close-link
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
close-link
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Partagez
Enregistrer