Ballantine’s 7 ans finish bourbon.

Ballantine's 7 ans bourbon finish

Ballantine’s dévoile une nouveauté pour 2020 : Ballantine’s 7 ans, finish fût de bourbon. Un nom qui interroge, nous avons essayé d’y voir plus clair.

Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish

Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish : quand le blend écossais lorgne sur le succès de son cousin américain

Forte de sa place de leader européen sur le marché des whiskies écossais, Ballantine’s a créé un nouvel assemblage avec Ballantine’s 7 ans Bourbon Finish.
Ballantine’s 7 ans est un assemblage unique de whiskies écossais vieillis pendant 7 ans, puis affinés en fûts de bourbon.

Mais pourquoi préciser “Boubon finish” alors que la majorité des whiskies écossais sont des “bourbons finishs”. En effet, si vous ne le savez pas encore, la législation américaine impose au bourbon d’être vieilli dans des fûts neufs. Au lieu de les détruire après utilisation, ceux-ci trouvent une seconde vie dans les distilleries du monde (notamment écossaise) où ceux-ci sont massivement utilisés à plus de 95% dans les chais. 

Donc pourquoi cette apposition “Bourbon finish” sur un blend écossais ? Nous avons posé la question à Ballantine’s. Voici la réponse :

Tous les whiskies qui composent le blend sont dans un premier temps vieillis dans différents fûts, ce qui permet d’apporter au blend une base empreinte du style caractéristique de Ballantine’s (dans ces « différents fûts », sont évidemment inclus des fûts de bourbon). Ils sont ensuite assemblés, puis remis en ex-fûts de bourbon pour l’affinage“.

Nous avons essayé d’en savoir plus également sur le temps de ce finish en ex-fût de bourbon :
Sandy Hyslop et son équipe ont soigneusement étudié l’influence des fûts sur le whisky, une tâche méticuleuse au cours de laquelle la qualité de chaque fût est évaluée individuellement. Il n’y a donc pas de période fixe d’affinage : le processus repose au contraire sur l’artisanat, l’expertise et l’art de l’assemblage du whisky.
Pour faire plus simple, il n’y a pas de période définie, tout dépend de chaque fût et de l’impact qu’il a sur le bourbon. La période d’affinage est donc spécifique à chaque fût
“.

Le bourbon à la côte.

En ce moment, les consommateurs sont friands de Bourbon . N’y aurait-il pas derrière cette apposition, une volonté marketing de surfer sur la mode du bourbon (Ballantine’s n’étant pas la seule marque à sortir un “Bourbon finish”) ?

Mais quand on sait aussi que la majorité des personnes qui achètent ce genre de références en Grande Distribution ne savent pas vraiment comment est produit le whisky, n’est-pas aussi un moyen de les familiariser (pour ne pas dire éduquer) à un univers du whisky que peu maîtrisent ? En tout cas, le débat est ouvert.

Le cocktail pour tester Ballantine’s 7 ans bourbon finish : le old fashioned

Et si ce genre de référence permettait également de détourner les consommateurs du traditionnel whisky coca pour se diriger sur des cocktails plus élaborés comme le old fashioned ?
La stratégie de la marque est en tout cas de pousser comme cocktail phare associé à Ballantine’s 7 ans Bourbon finish le cocktail classique Old Fashioned qui associe le whisky avec du sucre, quelques gouttes de Bitters, et un zeste d’orange. Un pari osé quand on sait que malgré son apparente simplicité, il est relativement compliqué de faire un bon old fashioned, surtout à la maison.

BALLANTINE’S 7 ANS BOURBON FINISH (40%VOL) – 70 cl
Disponible dès octobre 2020 en grande distribution
PRIX DE VENTE : 19,80€ TTC

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *