Une offre florissante, des projections financières à faire pâlir les meilleures industries high tech, et des back bars des meilleurs bars à cocktails qui se remplissent mois après mois avec de nouvelles références. Vous pouvez continuer de fermer les yeux, ou bien lire cet article qui vous explique pourquoi les spiritueux sans alcool risquent forts de bouleverser votre quotidien ! On passe en revue aujourd’hui 10 préjugés qu’il est grand temps d’arrêter d’appliquer aux spiritueux sans alcool.

1. Les spiritueux sans alcool, c’est de l’eau aromatisée

Commençons avec un apriori souvent entendu. Même si ça peut prêter à rire, il est bon de rappeler qu’un spiritueux sans alcool n’est, en rien, une eau aromatisée. Cette approximation est due au fait qu’on utilise de l’eau comme solvant pour extraire les saveurs dans ce genre de produit.

Il existe différentes méthodes pour obtenir des spiritueux sans alcool. Certaines marques optent pour la distillation, d’autres pour la macération. Mais c’est un véritable travail de master blender qui est réalisé pour créer le produit par assemblage de différents extraits et essences naturelles. Bien plus de travail que pour créer une Volvic Citron..

2. Les spiritueux sans alcool, c’est beaucoup trop cher

Vous vous demandez pourquoi un spiritueux sans alcool coûte aussi cher (voir plus) que son équivalent avec alcool ? Avant même de parler de la production, sachez que créer un spiritueux sans alcool prend du temps en recherche et développement (on parle de plusieurs années).

Ensuite, un spiritueux sans alcool est un produit coûteux à fabriquer. Même si l’eau est moins chère que l’alcool, elle est néanmoins moins efficace pour extraire et transporter les saveurs. L’éthanol est un solvant exceptionnellement efficace pour capturer les composés aromatiques (en extraction et en rétention). D’ailleurs, de nombreuses marques de spiritueux sans alcool l’utilisent à un moment donné du processus de fabrication, avant de désalcooliser. 

Il faut également beaucoup plus de plantes nécessaires : pour remplacer la force et l’impact de l’alcool, il faut remplacer par une quantité bien plus importante de plantes et autres essences naturelles.

Une autre explication du prix élevé des spiritueux sans alcool est la chaîne logistique nécessaire pour garder les spiritueux sans alcool sans microbes. L’alcool a des vertus désinfectantes, mais l’eau en est dépourvue. L’assainissement est donc beaucoup plus extrême que pour un équivalent avec alcool.

Une marque comme Lyre’s va encore plus loin en se limitant à des ingrédients 100% naturels et vegan.

3. Les spiritueux sans alcool, ça n’a pas de goût

Déguster un spiritueux sans alcool pur peut être une expérience déstabilisante. Mais ils ne sont pas prévus pour cela : 90% des références sur le marché sont faites pour être utilisées dans les cocktails !

Si vous voulez néanmoins les déguster pur, votre cerveau va dans un premier temps vous jouer des tours. Vous êtes habitués à la présence de l’alcool qui apporte de la puissance. Donc, un gin sans alcool par exemple va complètement déboussoler votre bibliothèque olfactive de votre cerveau qui ne retrouvera pas tous les marqueurs habituels qu’il retrouve dans un gin classique. Mais avec un peu d’expérience, et plusieurs dégustations, vous retrouverez bien tous les marqueurs olfactifs et votre cerveau saura apprécier comme il se doit un spiritueux sans alcool !

L’effet bluffant est quand même présent lorsque le spiritueux sans alcool est dégusté en cocktail. En y ajoutant d’autres ingrédients (comme du tonic), cela permet d’apporter de la texture et au final ressembler à s’y méprendre au cocktail d’origine. 

4. Les spiritueux sans alcool, c’est difficile à travailler en cocktails pour les apprécier

Il existe désormais des recettes de cocktails sans alcool, pour tous les goûts, mais aussi pour tous les niveaux ! Libre à vous de vous laisser guider par votre imagination, ou plus simplement de suivre les recettes sans alcool désormais disponibles ! Mais pour commencer tout en douceur, laissez vous tenter par un Italian Highball : 60mL Lyre’s Italian Spritz, 60mL de tonic et 30 mL d’eau gazeuse. Vous avez dit compliqué ?

5. Les spiritueux sans alcool sont beaucoup plus caloriques

« Les spiritueux sans alcool, c’est bourré de sucre, et d’autres édulcorants » peut-on parfois entendre. On pourrait croire à cause de la sensation onctueuse obtenue en bouche. Et pourtant il suffit de déplacer son regard sur une étiquette de Lyre’s pour voir que leurs produits sont entre 75% à 90% moins caloriques que le Spiritueux original qu’ils imitent. De quoi plaire à tout le monde, et encore plus à celles et ceux qui travaillent en ce moment leur summer body, et qui n’ont pas envie pour autant de se priver d’un cocktail !

6. Les spiritueux sans alcool, ce n’est destiné qu’aux personnes qui ne boivent pas d’alcool

Femmes enceintes, ou dont la religion ne leur permet pas de boire de l’alcool. Certes ces spiritueux sans alcool sont parfaits pour eux, mais ne les limitez pas à seulement ces personnes. Ils sont également parfaits pour monsieur et madame tout le monde, au quotidien. Pour l’apéritif du midi, mais dont on ne souhaite pas être pompette pour la réunion de 14 heures, pour ceux qui souhaitent faire attention à leur consommation d’alcool, et plus simplement pour ceux qui ont juste envie d’un cocktail, mais pas les contreparties de l’alcool. Les spiritueux sans alcool sont définitivement destinés à tout le monde !

7. Les spiritueux sans alcool sont une mode passagère

Il n’y pas guère besoin de s’appeler madame Irma et d’avoir une boule de cristal pour savoir que les spiritueux sans alcool sont là maintenant et pour longtemps ! Il suffit de regarder l’engouement dans les pays anglo-saxons (qui sont pourtant parmi les premiers à apprécier lever le coude au pub). Même chez nous, pays de bons vivants, l’engouement pour le sans alcool commence à se préciser : 27 % de Français déclarent consommer des boissons peu ou pas alcoolisées et les 18-25 ans sont 40 % à déclarer en consommer, contre 14 % chez les 50-65 ans. Une génération qui a décidé de faire passer son mode de vie healthy également dans son verre !

8. Les spiritueux sans alcool ça sert seulement à faire des mocktails

Arrêtons tout de suite : le mot « mocktail » provoque des crises d’urticaire à beaucoup de personnes en France. Ces mélanges de jus de fruits trop sucrés et trop acides ont détourné des millions de gens des cocktails sans alcool. Les spiritueux sans alcool peuvent vous servir à faire des mocktails si vraiment le coeur vous en dit, mais ils servent surtout à créer de magnifiques créations de cocktails sans alcool !

Un exemple ? Un Expresso martini sans alcool :

45 mL Lyre’s Coffee Originale
15 mL Lyre’s White Cane Spirit
1 espresso
10 mL sirop de vanille

9. Il n’existe que le gin en spiritueux sans alcool

En effet, pendant plusieurs années, les seuls spiritueux sans alcool disponibles étaient à base de baies de genièvre et copiaient le gin. Aujourd’hui, il est possible de quasiment tout trouver en version sans alcool : whisky, vermouth, rhum, tequila, triple sec, absinthe… D’ailleurs, Lyre’s propose la plus large gamme de spiritueux sans alcool du marché avec 16 expressions, créées pour imiter les saveurs et l’aspect des spiritueux classiques les plus reconnus et consommés dans le monde.

10. Les spiritueux sans alcool, ça n’intéresse que peu de monde.

Avec les 9 préjugés que nous avons balayés précédemment, vous avez toujours des doutes ? Faites le test par vous-même. Ayez une bouteille chez vous, dans votre bar, et proposez à vos amis et voyez comment ils réagissent ! Quand tout le monde parlera du sans alcool de façon normale dans quelques années, vous pourrez dire avec un léger air de dédain, mêlé d’un peu de fierté : « je connais les spiritueux sans alcool depuis longtemps… ».

Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !


0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer