S’il y a bien une chose qui est internationale, c’est bien la gueule de bois après une soirée (un peu) trop arrosée. Quand certains peuples en ont honte, d’autres ont un rapport plus décomplexé face à ça. C’est le cas de ce musée de la gueule de bois à Zagreb. 

Un musée de la gueule de bois en Croatie

Alors qu’en Allemagne, la gueule de bois a été reconnue comme une maladie, si on s’écarte encore un peu plus à l’Est (en Croatie), on va trouver un musée qui va ravir même ceux qui n’ont pas l’habitude d’y traîner habituellement. Cette exposition aura tout pour leur plaire. Au programme, 4 salles qui font entrer dans les étapes qui mènent à la gueule de bois. Une première partie qui se passe dans une rue reconstituée, là où la fête commence. S’en suit une salle qui permet de voir son état avant d’entrer en boîte de nuit. Comme toute vraie bonne soirée s’en suit la partie After qui se passe au milieu du « Garden » pour décompresser. Pour finir, une dernière salle qui recréé la chambre et le réveil au milieu d’un beau bordel et avec la fameuse gueule de bois. 

L’histoire de la gueule de bois

Derrière ce projet un peu fou se trouve l’idée de Rino Dubokovic, étudiant, habitué des gueules de bois, mais qui a voulu aller plus loin. Derrière chaque gueule de bois se cache une vraie histoire. Celles-ci sont retranscrites via des objets, des moments, ou des textes pour les raconter aux visiteurs. On pourra notamment y trouver des objets inexplicablement retrouvés au petit matin.  

Et pour ne jamais être à court d’histoire, le musée propose sur son site une rubrique pour raconter vos plus belles gueules de bois.

Loin de vouloir être associé à l’apologie de la gueule de bois, le musée va évoluer prochainement pour proposer une salle qui explique les dangers de l’alcool. Mais en attendant, vous pouvez passer par la boutique acheter un « drunkopoly » et d’autres jeux permettant de créer la future gueule de bois mémorable qui figurera, peut-être, au programme du musée d’ici quelques mois. 

Prix : 4 euros l’entrée et 3,5 euros pour les étudiants. L’endroit idéal pour passer un bon lendemain de gueule de bois.

Jeu d'alcool Drunkopoly
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

NOUVELLE Newsletter

Gratuite, une fois par semaine, avec les actualités cocktails et spiriteux à ne pas louper, le tout à la sauce ForGeorges !