Rozelieures : le whisky français qui donne envie de rester en France

Whisky Français Rozelieures

Quand on cultive les céréales depuis 5 générations, il aurait été dommage de ne pas se frotter à l’idée de réaliser son propre whisky. Pour notre plus grand bonheur, la maison Familiale Rozelieures a combiné deux de ses savoir-faire les plus anciens : la culture de l’orge et la distillation (maîtrisée depuis 150 ans pour faire de l’eau de vie de Mirabelle). Rencontre avec une maison de whisky français pas comme les autres où l’humain, la terre, la magie et le savoir-faire se rencontre pour former quelque chose d’unique.

Whisky Rozelieures dans les chais

Rozelieures : la ferme distillerie

Dans un monde en recherche constante de traçabilité, Rozelieures marque des points, et dépasse une grande partie des distilleries écossaises, même si parfois la ressemblance est trompeuse : nom de la distillerie écrit en gros sur les bâtiments, whiskies uniquement single malt, et travail de la tourbe. 

Mais le parallèle s’arrête ici. Fait rare et remarquable : Rozelieures maîtrise toutes les étapes de la terre jusqu’au verre. De l’orge qui pousse à quelques centaines de mètres de la distillerie, une malterie flambant neuve mise en service il y a quelques mois (le pari est osé, mais o combien intelligent, surtout que Rozelieures travaille la tourbe).
La distillation se fait dans des alambics de type charentais, et le vieillissement se fait ensuite dans cinq chais permettant d’obtenir des conditions de vieillissements différentes : outre le grenier de la distillerie (qui servait autrefois aux eaux de vie de mirabelle), il y a la cave de la bergerie (cachée sous un verger), un ancien fort militaire, le Fort Pélissier (ce qui en fait certainement l’un des chais les mieux protégés de France !), mais aussi un chai ultra moderne à côté d’Épinal, ainsi que sur le site de la malterie. L’embarras du choix pour obtenir une multitude de combinaisons uniquement liées au lieu de vieillissement ! 

Ferme distillerie Rozelieures

De l’expérimentation des fûts

Comment si tout cela ne suffisait pas, Rozelieures pousse le travail encore plus loin puisqu’ils utilisent une multitude de fûts pour le vieillissement. Outre les classiques ex-futs de Bourbon et de Xères, il est possible d’y croiser des fûts de vins de Bourgogne, de la vallée du Rhône, de Tokay de Hongrie, et même d’Armagnac…

La distillerie Rozelieures s’est même fait un nom récemment auprès des amateurs de rhum en effectuant une maturation croisée avec la distillerie de rhum martiniquaise HSE ! Résultat : un whisky Rozelieures finish en fût de rhum HSE et un rhum HSE extra vieux finit en fût de whisky Rozelieures ! 

Et la préservation de l’environnement !

La distillerie Rozelieures est une ferme qui vit dans l’aire du temps : tout le processus de fabrication a été automatisé et optimisé afin de réduire au maximum l’empreinte carbone. Pour allez plus loin et valoriser les drèches (résidus issus de la distillation), une unité de méthanisation a vu le jour ce qui permet d’assurer 85% des besoins en électricité de la distillerie. Et les effluents organiques de la production de biogaz sont utilisés comme engrais dans les champs !

Distillerie Rozelieures alambic


Une collection de whiskies qui laisse rêveur !

Rozelieures dispose d’une gamme permanente de 5 références : 4 whiskies tourbés et un seul non tourbé (G. Rozelieures Subtil Collection).  Et à la dégustation, pas de doute, les Français peuvent et savent faire de l’excellent whisky tourbé ! Et autre fait remarquable : tous les whiskies sont embouteillés à leur couleur naturelle sans ajout de caramel, et sans filtration à froid ! Résultat : un maximum d’arômes conservés ! 

Outre l’historique Origine Collection qui est là depuis le début de la distillerie (signe de son succès s’il y avait besoin de préciser), un whisky légèrement tourbé, il est possible de monter en puissance jusqu’au Tourbé Collection qui nous a littéralement scotchés : un magnifique équilibre, des épices, de la poire en final. Un grand whisky tourbé. Et même si l’on s’extasie devant cette référence tout particulièrement, toute la collection permanente vaut la peine d’être testée !

Et pour compléter le tout, cette gamme permanente est complétée par une référence millésimée (G. Rozelieures Triple Millésime (43%)), et une sélection de single casks (entre 3 et 5 sorties par an) : outre G. Rozelieures Fût Unique HSE, on peut y découvrir G. Rozelieures Fût Unique Banyuls (46%), G. Rozelieures Fût Unique Porto (46%) et G. Rozelieures Fût Unique Vosne-Romanée (46%).

Une gamme riche et vivante qui convient aux amateurs, comme aux plus connaisseurs !

Mais aussi de l’eau de vie de mirabelle Rozelieures !

Et même si Rozelieures est en train de se faire une magnifique réputation sur le whisky, elle n’en oublie pas pour autant son autre racine : l’eau de vie de mirabelle !
Pour cela, 35 ha de verger, dont 25 de mirabelliers, soit environ 7 000 arbres pour produire trois versions de l’eau de vie :

  • Mirabelle de Lorraine (45%) 2 ans en dame-Jeanne
  • Mirabelle de Lorraine Vieille Réserve (45%), de 5 à 8 ans en dame-Jeanne
  • Très Vieille Mirabelle de Lorraine Cuvée Michel Grallet (45%) 20 ans en dame-Jeanne.

Et le bon plan pour cet été : allez leur rendre visite. Des balades privatisées dans les vergers et la distillerie sont possibles pour découvrir tout cela. L’occasion de redécouvrir notre patrimoine français lié à l’alcool ! Pour en savoir plus et réserver : https://www.maisondelamirabelle.com/

Eau de vie de mirabelle !



Tags

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *