Peut-on conserver son champagne ?

champagne cave

Question de saison que l’on entend à chaque repas où le champagne est servi : est-ce que l’on peut conserver son champagne ? Si oui combien de temps?
Cet article va tenter de vous éclairer sur ce sujet sensible qui déchire les passionnés.

Conserver son champagne, c’est possible ?

Première constatation, très peu de personnes gardent leur champagne pour le faire vieillir. La majorité des achats se boit dans les heures qui suivent l’achat.
Deuxième constatation, législative celle-ci : le champagne non millésimé doit être élevé 1 an en bouteille avant d’être commercialisé et 3 ans pour un millésimé. Mais les experts disent qu’un grand millésimé obtient toute sa mesure et sa saveur après 10 ans d’âge…
Dernière constatation : un champagne est un vin. Il possède naturellement un potentiel de garde.

Comment faire pour savoir si l’on doit conserver ou non son Champagne ?

Si c’est une bouteille d’entrée de gamme : dégustez le dès son achat. Pour son équilibre, achetez le quelques semaines à l’avance afin d’éviter les désagréments du transport sur les qualités du champagne.
Pour un millésimé : conserver le entre 2 et 4 ans maximum.
Enfin pour un grand Millésimé (type Bollinger…), alors là vous pouvez le conserver en cave entre 20 et 30 ans. Celui-ci perdra de son effervescence, mais obtiendra un style particulier le rapprochant des notes de dégustations d’un grand vin blanc et d’un bouquet plus enrichi.

Quelques conseils pour conserver son champagne

Quelques conseils pour conserver son champagne en cave:
– une température fraiche et régulière entre 10 et 12 °
– une humidité régulée (entre 60 à 70 d’hygrométrie) sinon il y a risque de moisissures sur le bouchon et dans le goût de la bouteille
– une obscurité quasi totale et surtout pas de lumière du jour qui pourrait donner un “goût de lumière”
– débout ou couché ça n’a pas d’importance

Bien sur chaque maison travaille un style particulier. N’hésitez pas à leur demander directement le potentiel de garde qui varie d’un millésime à un autre.

Et une fois la bouteille ouverte ?

Les légendes sont tenaces pour conserver les bulles du champagne une fois la bouteille ouverte. Notamment celle de la cuillère que l’on met à la place du bouchon. Désolé de vous décevoir, mais une équipe scientifique de champagne a voulu en avoir une vraie confirmation par les faits. Et résultats : ça ne marche pas !

L’unique solution est d’investir dans un bouchon hermétique et de la placer dans un lieu sombre à température fixe. Et attention, avec ceci vous n’aurez que quelques heures de délais… donc le plus simple est encore de la finir dès son ouverture !

Un champagne conservé 170 ans

Si l’histoire peut prêter à rire, elle est pourtant véridique. La scène se passe au fond de la mer Baltique en 2010. Des amis organisent un plongée dans des îles situées entre la Finlande et la Suède. Un endroit de rêve car plus de 650 épaves reposent au fond de la mer, dont la plupart encore inexplorées. Les amis tombent sur des bouteilles, mais dont rien ne peut permettre d’identifier la provenance, ou même le contenu. On met en place une dégustation et tout le monde présent est bluffé. Les cuvées dégustées sont bien du vin !

De nombreuses recherches scientifiques et historiques se mettent en œuvre, et on apprendra finalement qu’il s’agit de Juglar, commercialisé par Madame Clicquot en personne. Au final, 168 bouteilles seront remontées, toutes conservées 170 ans dans une mer à 4 degrés par 50 mètres de profondeur. Ceci a permis de savoir que le champagne d’hier était beaucoup plus sucré que le champagne d’aujourd’hui ! Cela correspond à un peu plus de 6 morceaux de sucre par verre de Champagne quand même…

Certaines bouteilles se sont retrouvées sur les ventes aux enchères. Le prix pour acquérir une de ses bouteilles ? Un peu plus de 30 000 euros. Mais cette découverte a donné des idées à la maison Veuve Clicquot : immergé 350 flacons de champagne à une profondeur de 42 mètres dans la mer baltique. Mais certaines bouteilles seront remontées occasionnellement pour vérifier que le vieillissement est identique à celui réalisé en cave

 

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *