Grant’s, cette marque de whisky que vous avez déjà croisé ça ou là. Cette marque qui a également permis à Georges de faire aimer le whisky a des personnes qui normalement n’en buvaient pas grâce à sa recette de Grant’s Sour également.

Mais aujourd’hui, vous allez suivre Georges pour une visite au coeur de la maison, pour découvrir les spécificités de la maison, qui sont loin de s’arrêter à la forme spécifique de la bouteille.

Un mastodonte mondial

Si vous connaissez si bien Grant’s, c’est notamment, car il est impossible de passer à côté. Outre les publicités dans vos magazines et abris-bus, la marque ne vend pas moins de 120 bouteilles chaque minute dans le monde ! Des chiffres qui donnent le tournis… mais aussi une idée de taille dans l’environnement du whisky écossais.

Tout remonte à 1886. Première année où du whisky distillé par William Grant coula de l’alambic !  William Grant était illuminé et poussé par la passion. Il commença par être cordonnier  avant d’être employé de distillerie pendant plus de 20 ans. Ensuite, il décida de construire sa  première distillerie, de ses propres mains, avec l’aide de ses neuf enfants. Oui on ne rigolait pas à cette époque avec la natalité.

Le whisky était d’abord vendu à des blenders qui se chargeaient de faire les assemblages et de vendre ses whiskies. En 1898, il dut néanmoins se mettre à faire lui même son propre assemblage. Le blend Grant’s venait de voir le jour ! Avec une devise familiale, toujours écrite sur les étiquettes : Stand fast, qui signifie tenir bon, tenir le cap !

Fière de son produit, la marque se mit en 1904 à envisager l’exportation. Un succès puisque 10 ans plus tard, Grant’s est vendu dans plus de 30 pays.

Mais il faudra attendre 1957 pour que le signe si distinctif de Grant’s voie le jour : la toute première bouteille triangulaire. Elle fût conçue par Hans Schleger, un réfugié allemand. Et est toujours utilisée aujourd’hui. Il faut dire que l’héritage est une valeur des plus importantes chez Grant’s comme l’atteste la family home, au coeur de la distillerie. Les mauvaises langues diront musée, la marque préfère parler d’hommage : photos, lettres, souvenirs sont conservés ici comme des racines qui permettent à la marque d’aller encore plus loin, tout en puisant dans ce vivier inspirant !

Une maitrise complète du processus de fabrication.

En 1963, Grant’s décide de se doter de sa propre distillerie de grain pour maitriser le processus de fabrication de A à A (pour fabriquer un blend, il faut du single malt et du whisky de grains). En maitrisant également cet aspect, Grant’s a eu le pouvoir complet pour donner le goût souhaité à ses whiskies. Ajoutez-y une maitrise des fûts avec 35 personnes dédiées à l’assemblage et au suivi des fûts et la boucle est bouclée !

LA GAMME GRANT’S 

gamme whisky grant's

Le classique : GRANT’S FAMILY RESERVE
Presque rien n’a bougé depuis 5 générations de master blender Grant’s. 25 whiskies de malt et de grain rentrent dans cet assemblage.
Prix : environ 17 euros.

L’innovant : GRANT’S SHERRY CASK
Le premier blend d’Ecosse a être vieilli dans des fûts de Xeres.
Prix : environ 20 euros

L’original  : GRANT’S ALE CASK
Le seul Blend whisky d’Ecosse à vieillir dans des fûts ayant contenu de la bière Ecossaise pendant 30 jours.
Prix : environ 20 euros

Le raffiné : GRANT’S 12 ANS D’ÂGE
Un blend premium, sur la niche des blends de 12 ans d’âge, avec un finish de 6 mois dans des fûts de whiskeys américains.
Prix : environ 25 euros

L’exceptionnel : GRANT’S 25 ANS
Il est composé du premier whisky jamais produit à la distillerie Grant’s en 1963, mais contient également des whiskies rares de distilleries qui n’existent plus aujourd’hui.
Prix : 250 euros

 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

Et pour ne rien rater à l'actualité cocktails et spiritueux  
Inscrivez-vous à la newsletter ForGeorges 
Soyez le premier à recevoir nos actualités et ne rien rater de ForGeorges
OK
Essayez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. 
close-link
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
close-link
quis, efficitur. sit dictum id at Donec Sed Aliquam
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer