ForGeorges et le copinage !

ForGeorges Copinage

Cela faisait bien longtemps que Georges n’avait pas poussé un coup de gueule (ok quelques mois, mais c’est déjà beaucoup pour Georges). Lors du grand sondage 2018 ForGeorges, vous avez été des centaines à répondre avec honnêteté et bienveillance. Mais comme toujours un troll a été de la partie. À la dernière question qui vous laissait vous exprimer, Georges a eu le droit dans les premières réponses “Copinage de Marque flagrant”… Long silence. Expiration et Inspiration. Relecture de la phrase qui n’a pas changé… Et là explosion  !

Vu que cette personne a fait preuve d’un courage exemplaire en donnant son point de vue sans laisser son adresse email, Georges va se permettre une réponse ouverte, ici même, qui permet de remettre un peu de contexte à ForGeorges !

Cher courageux visiteur, 

Tout d’abord un grand merci d’avoir répondu à notre sondage ForGeorges 2018. C’est grâce à des gens comme toi que ForGeorges peut progresser et se remettre en question. C’est bien dommage que tu n’aies pas laissé ton email, car j’aurais beaucoup aimé dialoguer avec toi. Apparemment, tu as l’air d’être un grand lecteur de ForGeorges puisque tu as répondu au sondage dans les tout premiers : à peine le temps de tweeter que ta réponse était déjà lâchée. Je t’avoue que je me suis longtemps interrogé sur qui tu pouvais être derrière cette réponse : une agence RP, un employé d’une marque d’alcool, un barman ou tout simplement un visiteur déçu. C’est vrai on reçoit environ 50 communiqués de presse par jour. On n’en traite même pas un par jour. Pourquoi ? Car la majorité des communiqués de presse sont nuls. Niveau zéro. À chier même (désolé pour la vulgarité). Aucune information à part un texte à copié coller.  Aucune analyse possible. Aucun test faisable par Georges pour donner son avis.

Deux choses : certains blogs font ça très bien et vous pouvez trouver facilement les CP dans leurs colonnes. Certains journalistes le font également très bien. Oui ça serait trop leur demander de faire un boulot journalistique. Donc cher lecteur, désolé si ForGeorges t’a déçu. Et si tu es une agence RP, désolé si on ne relaie pas tes Communiqués de presse.

ForGeorges représente une masse de temps considérable (rédaction des articles, shooting des bouteilles, recherche d’informations, temps passé pour interviewer), à cela s’ajoute des frais (déplacement, hébergement du site, matériel à acheter, les cocktails qu’il boit quand il fait la tournée des bars). Et donc il nous arrive de faire des partenariats avec des marques . On pourrait comme d’autres blogs ou journaux s’amuser à reprendre les photos envoyées par les agences RP, prendre les textes tels quels et les recopier. On pourrait ainsi vous sortir 3 fois plus d’articles sans plus d’effort. Mais est-ce vraiment la raison pour laquelle ForGeorges a été créé ?

Pas du tout, ForGeorges c’est d’abord de l’humain. Des rencontres. Des rires et des bons moments. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que ForGeorges a failli fermer en fin d’année dernière. Plus de rire, plus d’enthousiasme à trainer dans ce milieu où en effet le copinage existe et semble la norme. ForGeorges depuis le début s’amuse à rencontrer des gens qui font ce travail, et qui le font bien. Certains nous aiment, d’autres nous ignorent pour des raisons dignes d’une cour de CP. Notre ton agace, car on ne rentre dans aucune case, et, car justement, on ne fait pas de copinage.

Certaines marques aiment ForGeorges et proposent des partenariats. Grâce à eux, on roule sur l’or et on s’en ai mis plein les poches.  On aimerait dire ça, mais en fait on rembourse à peine les frais et le temps que ForGeorges représente. Et encore, pour éviter les abus, on a mis en place une charte de sélection qui fait que Georges ne fait que des partenariats avec des marques / produits dans lesquels il croit. Certains ne comprennent pas. Mais tu es bien payé pour faire ton travail ? L’agence RP est bien payée pour faire son travail ? La marque vend bien ses produits ? Les magazines vendent bien leur espace pub ?  Et ForGeorges devrait être le seul à relayer une info, en fermant sa bouche, et en ne demandant pas un centime.

Mais pour être sur qu’on ne faisait pas du copinage, on a été voir la définition de “Copinage” sur Wikipedia : “Le copinage, ou favoritisme, est une pratique politique, économique ou sociale qui consiste à nommer à un poste (de responsabilité ou bien rémunéré) une personne, non sur un critère de compétence, mais parce qu’elle est une amie, un proche, etc.” Donc si on essaie de comprendre le mot copinage dans le sondage, ça voudrait dire que l’on parle d’une marque à la place d’une autre, non pas car elle est meilleure, mais, car c’est une amie ? Le seul problème c’est que les gens qui sont devenus des amis dans le milieu sont justement des gens passionnants et qui sont des surdoués de leur domaine. : des barmen qui repoussent les limites des saveurs et de la notion de services, des agences RP avec qui il y a eu une vraie notion de suivie (répondre à nos questions par exemple), des marques avec qui j’ai pu voir l’envers du décor et créer de vraies activations sur le long terme qui profitent aux lecteurs de ForGeorges.  Donc il y a des amis, mais pas de copinages. Désolé. Même si ça semble plus simple de dire ça pour justifier que ForGeorges ne parle pas d’un produit, d’une marque, d’un bar. Plus facile que de se remettre en question.

Il n’y a que des rencontres, qu’on espère encore plus belles et plus fortes en 2018. Et pour le copinage dans le milieu des spiritueux, un jour on sortira un article juste sur le sujet tellement il y a à dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *