Et soudain Chivas renait de ses cendres

Chivas Regal Extra

Quand Georges a reçu l’invitation, il n’en a pas cru ses oreilles. Une nouveauté chez Chivas. La marque Premium de Blend Whisky n’avait en effet pas sorti de nouveauté depuis 2007… et encore, ce n’était pas une nouveauté mais une réédition disparue avec la prohibition.

Pour un événement pareil, Georges avait donc rendez-vous avec Colin Scott, le master blender de Chivas, au Victoria 1836. Cadre exceptionnel pour rencontre exceptionnelle. Arrêt au bar, et là première surprise : un bar entièrement pimpé aux couleurs de Chivas.  Son unique Flasgship au monde. Et on ne peut pas passer à côté : aux murs des bouteilles de Chivas, en back Bar des bouteilles de Chivas et sur la carte… encore et toujours du Chivas. D’ailleurs Emile Chaillot le Brand ambassadeur de la marque a créé dix cocktails “déstinés à ceux qui n’aiment pas le whisky”. Mais nous vous rassurons, ceux qui aiment le whisky apprécieront également. Georges se laissera tenter par un Old Victoria , le cocktail signature que l’on vous conseille.

Mais là n’était pas le propos. Nous étions là pour découvrir la vraie surprise de cette soirée : Chivas Regal Extra !

Déjà une chose nous titille : où est l’âge ? Nous avons beau retourner l’étiquette dans tous les sens. Il n’est nullement mentionné d’âge. Cela devient de plus en plus fréquent chez les maisons de whisky certes, mais entre les Chivas 12, 18 et 25 ans on cherche sa place. “Entre 12 et 18 ans” nous expliquera Colin Scott.

Un bref regard en arrière sur la marque, et il est temps de s’attaquer à la dégustation de Chicas Extra. Pour bien comprendre les différentes saveurs : de la poire, du melon, du chocalat, du gingembre, cannelle et caramel. Le vieillissement en fût de sherry apporte un whisky agréable et qui sort des sentiers battus, dont la marque avait pris l’habitude !

Il est impossible de parler de Chivas sans parler de Colin Scott. Ce personnage haut en couleur qui ponctuera son intervention par un “Boire avec ses amis, c’est toujours bon !”. Et ça se sent que Colin veut partager avec nous “Les whiskies vieillis en fûts de sherry apportent une assise généreuse. J’y ai ajouté une sélection de nos malts les plus rares, qui délivrent des arômes profonds”.

Disponible chez Nicolas au prix de 38 euros.

Colin Scott

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *