Coconino, portrait de deux amis brasseurs

deux bouteilles de bière Coconino

Charles et Hugo sont, comme ils le disent, des Friends & Brewers, des amis et des brasseurs avant tout.
C’est lors de la fameuse semaine où la rue Vert-Bois était censée faire son coming-out de “la rue la plus coolos de Paris” que mon chemin a croisé celui de Coconino. Rapidement happée par le discours de ce sympathique duo, j’en ai laissé ma date faire 5 parties de 2048 seul à sa table.
C’est après avoir goûté leur Moonlight Black Ale que j’ai définitivement voulu en savoir plus.

Découvrez le portrait de ces deux Craft Brewers. Et en exclusivité sur ForGeorges, un cadeau se trouve à la fin de l’article.

Tout d’abord, qui êtes-vous tous les deux ? Parce que vous n’êtes pas seulement « Friends et Brewer », Charles tu m’as dit que tu bossais dans le digital et on a échangé deux-trois blagues un peu geek au téléphone. Ça pourrait réveiller des vocations chez nos lecteurs :
Alors, COCONINO, c’est donc Hugo et Charles. Nous sommes des amis de très longue date. Nous nous sommes rencontrés il y a 10 ans dans un groupe de musique. Hugo était le bassiste et moi le batteur. En parallèle de Coconino, je travaille effectivement en agence de communication digitale. Hugo lui est chef opérateur pour des films (cinéma / télé / clip etc.)

Coconino fondateurs charles hugo bière

Comment vous est venue l’idée de faire de la bière et pourquoi ?
J’ai découvert la craft beer lors d’un voyage aux USA en 2010. Lors de ce Trip j’ai rencontré un ami qui m’a dit que les Américains pratiquaient beaucoup le “Home brewing”. Je ne savais pas qu’il était possible de faire des bières chez soi et que c’était légal. Dès mon retour à Paris j’ai acheté un kit de brassage pour essayer et brasser une petite bière. Le virus m’a pris à ce moment. Lors d’une répétition, j’ai ramené mes « créations » et Hugo a eu le même engouement que moi. L’aventure avait commencé. Nous avons depuis ce jour toujours brassé ensemble, appris ensemble (bu ensemble ?!).

Le nom Coconino, d’où vient il ?
Coconino est un comté en Arizona aux USA. C’est un endroit sublime (le Grand Canyon fait parti de ce comté).

C’est précisément dans ce comté, dans un petit bar, que j’ai découvert la craft beer. Ça a été une révélation ! Lors de mon retour à Paris j’ai donc naturellement appelé ma première bière « la COCONINO ». Lors de nos recherches de noms quelques années plus tard, ce nom est revenu sur la table et s’est imposé. COCONINO était née !!

Coconino beer at Coconino national forest

Comment répartissez-vous le travail, vous brassez tous les deux ?
Nous essayons le plus possible de faire les choses ensemble. Déjà parce qu’on prend un réel plaisir à bosser tous les deux et parce que ça permet de ne pas trop compartimenter nos « tâches ». Donc nous brassons la plupart de nos prototypes ensemble et nous déplaçons également ensemble pour brasser dans nos brasseries « hôtes ». Nous nous partageons en revanche le reste de la réalité de la gestion d’entreprise !

Hugo, a une distillerie pirate sur sa terrasse ? Je vous imagine comme des flibustiers de l’apéro avec des tonneaux de bière s’empilant aux quatre coins de l’appartement. Comment se passe le processus de création d’une bière ? Une fois que la recette est créée, qu’en faites-vous ?
Il y a deux phases dans la préparation de nos bières : une phase d’expérimentation et de prototypage, puis quand la recette nous parait au point, une phase de production à grande échelle. Dans la phase d’expérimentation, nous utilisons du matériel artisanal que nous avons au fil du temps amélioré. Nos protos sont effectivement faits « à la maison ». Concernant les tonneaux de bières, effectivement, il y en a aux quatre coins de nos deux appartements ! Des fûts de bière en fermentations, des bouteilles en attentes de dégustation, des bouteilles vides en attentes de remplissage, du matériel, des sacs de malts etc. Ça prend de la place. Il nous arrive d’avoir trois ou quatre protos en fermentation en même temps ! Nous avons des copines très compréhensives…

Pour nos prototypes, nous travaillons quasiment toujours ensemble. Nous sommes assez complémentaires dans les styles de bières que nous aimons et voulons brasser. Alors, chacun d’entre nous vient avec des idées de recettes et nous les travaillons à deux. Après plusieurs tests, nous nous arrêtons sur un ou deux prototypes et les faisons goûter autour de nous : Nos amis, la famille, certains de nos clients ou d’autres brasseurs pour avoir leurs feedbacks. Une fois le choix effectué nous allons brasser cette bière à plus grande échelle chez un brasseur qui nous accueille. Aujourd’hui nous brassons nos deux premières bières à la Brasserie Correzienne.

https://instagram.com/p/5XBNgOqMXs/?taken-by=coconinobeers

Tu me présentes tes créations ? La Hoppy Pale Ale et la Moonlight Black Ale :
La Hoppy Pale Ale est notre bière de cœur. Déjà, c’est notre première ! C’est une recette que je brasse depuis longtemps et que j’ai toujours eu plaisir à déguster et à brasser. Il s’agit d’une Pale Ale dans la plus pure tradition américaine. C’est une bière de couleur ambrée, avec un degré d’alcool moyen (5,8%). La particularité de ce style de bière, et que nous avons voulu souligner, est l’utilisation de houblons américains. Ces houblons apportent des arômes de fruits exotiques, d’agrumes, de fruits jaunes. Cette complexité aromatique est balancée par des malts caramels qui apportent de la rondeur. Et comme pour la plupart de ces bières, il y a une petite amertume qui donne du peps à la dégustation et une belle longueur en bouche.

La Moonlight Black Ale est une bière plus complexe. Là où la Hoppy Pale Ale fait la part belle aux houblons, la Moonlight, elle, est un hommage aux malts !

Il s’agit d’une bière noire, un peu plus forte en alcool (6,6%) avec une complexité aromatique qui va du torréfié, au cacao, en passant par le café. Nous utilisons un grand nombre de malts torréfiés dans cette bière pour lui apporter cette palette de goûts et de saveurs. L’idée avec ce type de bière, pour nous, est de réconcilier les « néophytes » et leurs préjugés avec les bières noires. De les surprendre. C’est une manière de faire découvrir le monde de la craft beer par un bout différent des bières blondes.

Bottle-all

Tu peux nous expliquer la différence entre Pale Ale et Black Ale ?
Les deux sont de la grande famille des Ales. (par opposition aux Lagers). La Pale Ale comme son nom l’indique est une bière pâle sur laquelle le travail des houblons est plus mis en valeur. Des Pales Ales découlent les IPA ; des bières très houblonnées et très amères.

La Black Ale est un style à mi-chemin entre la Pale Ale et les stouts ou bières noires plus complexes. Il s’agit, sur une bière facilement accessible (aussi bien en terme de taux d’alcool que de goût) de développer la complexité des malts sur une bière noire.

Une exclusivité sur la prochaine création ? Faites-nous un petit teasing alléchant de ce que l’on va pouvoir prochainement déguster. Même si la recette, elle est encore dans ta tête, les lecteurs de ForGeorges ont beaucoup d’imagination.
Plusieurs prototypes sont bientôt prêts à partir en production. Nous travaillons actuellement sur des bières de blé, plus légères mais toujours avec beaucoup de houblons. Nous avons également comme projet de travailler des bières noires vieillies en fûts de whisky. Pour les longues soirées d’hiver ! Et des collaborations avec d’autres brasseries… Á suivre donc !

COCONINO-LOGO-NOIR

Plus d’informations :
Retrouvez la boutique en ligne coconino-beers.com et bénéficiez de -10% avec le code 4GEORGES. Code valable jusqu’au 4/12/2015
Vous pouvez également les suivre sur leur page facebook

22€ le pack de 6 bouteilles soit 3,66€ la bouteille. Tarif dégressif dès le deuxième pack.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *