Que boit-on dans les “pays de merde” selon Trump

Pays de merde Trump alcool

Vous n’avez pas pu passer à côté de cette polémique de Trump. Bon ok il y en a tellement que c’est possible que vous soyez passé à côté. Trump qui traite des pays dont les ressortissants émigrent aux États-Unis de “pays de merde”. Georges a enquêté pour savoir ce qu’on y buvait. Autant en profiter pour apprendre quelque chose !

Haïti

La tristement célèbre île qui se prend tous les ouragans possibles et inimaginables…

Vous pourrez en Haïti y découvrir le Clarin, une eau de vie produite à partir de la canne à sucre et uniquement de façon artisanale. Ça ressemble à du rhum de par le principe de distillation, mais le clarin titre à 70% par volume à la sortie de l’alambic, puis est abaissé entre 40% et 60% . Il s’agit d’un produit populaire donc attention, vous pouvez tomber sur des choses qui ressemblent à de l’alcool à bruler… Et ne le chercher pas dans les rayonnages, généralement il faut vous déplacer avec votre verre ou votre bouteille que vous ferez remplir. Une expérience…

Salador

Vous pourrez dans le plus petit pays d’Amérique central, boire une petite pépite nationale : Cihuatan. Tout y est 100% local, de la canne à sucre jusqu’à l’embouteillage. Et en plus le résultat est pas mal du tout pour les versions 8 et 12 ans  !

Kenya

Au Kenya vous pourrez boire du méthanol. Oui le même qui a tué 80 personnes en 2014 à cause d’alcool frelaté. Bon là ok on a envie de dire comme Trump quand on entend ça… Il faut dire que les Kenyans sont des grands amateurs d’alcool : c’est par exemple le pays d’Afrique de l’Est qui consomme le plus de bière. Mais vous aurez aussi la chance de découvrir en alcool local : le vin de banane (tonto), la bière de sorgho, l’alcool de millet, ou encore le Sodabi du Bénin (également appelée vodka béninoise).

Ghanda

En Afrique, on ne badine pas avec l’alcool. Cinq litres par personne et par an en moyenne. L’augmentation de la consommation d’alcool sur le continent est la plus importante au monde. Avec comme podium :

Ouganda et Namibie : 11,8 litres d’alcool par an.

Guinée équatoriale : 11,6 litres

Rwanda : 11,5 litres

Afrique du Sud : 11,2 litres

Gabon : 10,8 litres

Seychelles : 10,8 litres

Pas de trace du Ghana ? C’est normal, le Ghana est le seul pays d’Afrique à avoir pris des mesures d’application du règlement sanitaire international dans le but de réduire la mortalité due aux excès d’alcool…

En local, vous pourrez tester l’Akpeteshie. Une eau-de-vie de vin faite produite à partir de vin de palme fermenté ou de jus de sucre de canne fermenté.

Pour la fabriquer, ne cherchez pas les alambics puisqu’il ne faut que deux boîtes en métal pour le fabriquer (deux boîtes de kérosène sont utilisées généralement pour cela). À la sortie, il titre entre 40 à 50 %.

 

Pour en savoir plus sur la distillation dans les pays africains, Georges vous conseille cette lecture très instructive sur le sujet : http://www.chloeandwines.com/2017/02/les-alcools-africains.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *