SKØLL SPOT – La contrescarpe Rennes

Direction l’ouest de la France dans la bouillonnante cité de Rennes. Ici chez les Bretons, faire la fête est une seconde nature, et il y a des bars qui sont incontournables et où l’on est sûr de passer une bonne soirée. La contrescarpe avec son décor original (une immense cave façon labyrinthe datant du 14e siècle, mais redécorée de façon contemporaine), sa musique orientée club avec des DJ de renom, et plusieurs bars pour vous servir de la Skøll bien fraiche. Pas de doute, ce bar sait mettre l’ambiance et propose bien plus qu’un simple débit de boisson.

Et bonus, les jeudis sont généralement dédiés aux soirées étudiantes. De quoi se rappeler sa jeunesse et profiter d’un endroit fun. On danse, on boit, et on s’amuse dans un endroit exceptionnel ! Et ne vous étonnez pas si vous croisez des gens avec des shepkas et des lunettes de soleil, le patron fait des offres régulièrement autour de skøll! L’occasion d’apporter encore plus de fun à ses excellentes soirées.

Georges a rencontré son chef barman fin qu’il nous parle plus précisément de ce lieu si particulier !   

Skøll La contrescarpe Rennes

L’interview du chef barman de la contrescarpe Rennes

– Peux-tu nous présenter ton parcours ?

J’ai travaillé dans une pizzeria qui faisait discothèque. C’est comme ça que j’ai découvert le métier dans le Sud. Je suis originaire de Paris, je suis arrivé à Rennes alors que j’avais 18 ans et j’ai pu travailler dans les bars, en tant que serveur. Puis j’ai gravi les échelons et aujourd’hui je suis responsable de bar.

– Qu’est-ce qui a provoqué cette vocation de barman ?

Le côté festif. J’étais jeune et après j’ai découvert les cocktails, le contact clientèle. C’est un métier qui change où il n’y a pas de routine et ça me plait. Je ne suis pas assis derrière un bureau ou derrière un écran, c’est bien sportif.

Skøll La contrescarpe Rennes

– Comment décrirais-tu Skøll ?

Pour moi, c’est un produit original, j’adore le concept et c’est un produit sur lequel il y a un super suivi. Le packaging est vraiment top. Les commerciaux sont géniaux, enfin je ne les connais pas tous, mais la mienne est top en tout cas !

Et c’est un produit qu’on travaille bien et toute l’ambiance autour du produit fait que ça marche très bien auprès de nos clients.

Tu prononces comment ?

Skøll !!

  As tu déjà testé Skøll dans un cocktail ?

Non, car les cocktails à base de bière sont assez compliqués. Je sais qu’il y en a, mais peut être qu’un jour j’essaierai.

Skøll La contrescarpe Rennes

– Quel est le meilleur endroit pour boire une Skøll ?

La contrescarpe avec des potes en soirée ! En plus on fait des offres en vasque avec des t-shirts, des lunettes de soleil, des chapkas. J’ai tout l’attirail pour récompenser nos fidèles clients !

– Avec quelle musique comme fond sonore ?

Michael Moore, un bon truc motivant et commercial !

– Comment as-tu appris le métier de barman ?

J’ai appris sur le tas à 18 ans. 4 ans après avoir commencé, j’ai fait un CQP (certificat de qualification professionnel) qui s’appelait CQP Barman, et monde de la nuit à Rennes. Avec cette spécialisation dans le milieu, j’ai appris plus dans le détail les cocktails, la gestion d’un établissement, le flair, de la magie pour faire des tours de cartes. Tout l’essentiel pour proposer un show derrière le bar.

– Où travailles-tu actuellement ?

Mes patrons ont racheté l’établissement il y a 27 ans. Mais ça existe depuis bien plus longtemps. On a refait des travaux il y a 5 ans. On fait partie de la prison Saint-Michel qui est juste derrière.  La Contrescarpe est située où était autrefois le couloir de la mort de la prison… et les cuisines. Donc on a quelquefois des choses bizarres : des fantômes, des choses qui tombent toutes seules ou qui bougent… J’ai même des vidéos. Vraiment des choses bizarres. Je n’y ai pas cru au début, et quand j’ai regardé la vidéo surveillance de mes propres yeux j’ai changé d’avis.

Skøll La contrescarpe Rennes

Qu’est-ce qui fait de cet endroit un endroit exceptionnel à tes yeux ?

C’est un bar de nuit avec un cachet dingue et une superbe ambiance. On a une superbe cave avec des grandes voutes. On peut accueillir entre 250 et 300 personnes par soirée. On organise également des buffets dinatoires !

– Quelle est la clientèle de l’établissement ? Qu’est ce qu’ils recherchent ici ?

On a une clientèle assez jeune, surtout le jeudi soir où l’on a les soirées étudiantes. Le vendredi, ça monte en âge et le samedi on a de tout. C’est un mélange exceptionnel. Ça va de 20 ans, à plus de 40 ans.

– Quel type de produit préfères-tu travailler ?

J’adore la bière, je suis un grand amateur et je m’amuse à mettre des bières assez particulières à ma carte. Je les sélectionne dans des salons, auprès de mes fournisseurs, et ensuite au coup de coeur. Après pour les alcools, j’aime bien travailler avec tout. Ce qui compte pour moi c’est le résultat, et les alcools c’est qu’un détail pour moi.

– Une anecdote croustillante / une chose exceptionnelle qui te soit déjà arrivée quand tu étais derrière le bar ?

Les fantômes ! C’était il y a 3 ans, on se fait livrer 3 cartons de vodka. On les entrepose les uns sur les autres vers 7 heures du matin. Au moment de l’ouverture à 21heures, tous les cartons sont à terre, les bouteilles éclatées avec une mare de vodka. Je vais voir les cameras et je vois les cartons qui bougent tout doucement, pendant 20 secondes et ensuite on les voit qui volent et qui s’éclatent par terre. Ils devaient être énervés ce jour-là…

– Un bon remède anti gueule de bois à nous dévoiler ?

Prendre une bonne douche et il faut rallumer la chaudière comme on dit ici ! Est-ce que c’est vrai?  Je ne sais pas, mais on le dit !

 

Skøll La contrescarpe Rennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *