Brown Forman bartender contest 2017

Brown Forman Bartender Contest 2017

Brown Forman, ce nom vous est peut-être inconnu, mais il s’agit d’un géant du whiskey americain : Woodford Reserve, ou encore le plus que célébre Jack Daniel’s font parties des marques détenues par ce mastodonte. Mais outre le plus qu’emblématique Old N°7, la gamme est plus large et ce prestigieux concours de bartender est là pour le montrer.

Une sélection au top pour Brown Forman bartender contest

Georges a eu la chance et l’honneur d’être membre du jury auprès de Michel Gayraud (Directeur général Brown-Forman France), Christophe Bouyssié (rédacteur en chef du magazine Le Shaker), et Nicolas Le Brun (journaliste pour Whisky Magazine). C’est donc avec un point de vue immergé que Georges peut vous le relayer.

Après un tour de France, seulement 8 barmen ont été invités à la finale France qui se tenait à la maison des Métallos. Nir Chouchana, formateur en American Whiskeys pour Brown-Forman, animait le concours de son oeil impartial !

Déjà une première chose sautait aux yeux : une organisation millimétrée et une bonne humeur générale, assez loin de certains concours où les participants arrivent avec la tête qui ne passe pas par la porte. ça rit, ça échange, et ça n’hésite pas aussi à chambrer, mais gentiment !

Première étape : en duo

Premier exercice pas évident pour les bartenders : un tirage au sort a été réalisé pour créer des duos, et leur designer un classique cocktail (Manatthan, Whiskey sour, Old Fashioned ou encore Mint Julep) pour réaliser un perfect serve, c’est-à-dire de respecter scrupuleusement la recette). Mais aussi de créer un twist de ce classique. Georges étant au bar Old Fashioned, il a eu l’agréable surprise de tester un Apple Old Fashioned à base de sirop d’érable.

L’épreuve était périlleuse, car si l’un des membres du duo ne faisait pas assez bien, c’est le duo en entier qui plongeait… Et pas toujours évident de trouver la bonne synergie avec quelqu’un que l’on ne connait que depuis quelques heures…

Ce sont qualifié pour le dernier tour : Ben Tyler (Bonhomie – Paris), Antony Bertin (Château d’Artigny – Tours), Lisa Hoang (Hôtel du Collectionneur, Purple Bar – Paris) et Yves Quérou (Melody Nelson – Rennes).

Ultime étape : cocktail signature

Les bartender devaient refaire devant le jury le cocktail qui a permis leur sélection pour Paris. Et clairement, il y a du travail, du storytelling, de la recherche. Le choix fut très difficile pour les membres du jury de départager le grand gagnant. Quand certains nous emmenaient dans un cadre rafiné, d’autres nous emmenaient en voyage à l’autre bout du monde, ou encore dans un univers plus bold.

C’est finalement Antony Bertin qui remporte le prix avec une création des plus originales : recréer un whisky coca ! Oui oui le fameux whisky coca que vous ne buvez plus depuis vos 23 ans. Le pari était osé. Pour cela, le jeune barman est parti très loin dans un mélange de saveurs et de techniques pour recréer l’un des meilleurs whiskeys cola qu’il a été donné à Georges de boire, enfin si on peut toujours l’appeler ainsi !?

Georges en a profité pour poser quelques questions au gagnant Antony Bertin.

L’interview du vainqueur Brown Forman bartender contest 2017

• Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Mon début de parcours est assez classique. Originaire de Chartres, J’ai commencé avec un BEP Hôtellerie-Restauration à Tours. Pas adepte de l’école, je suis partie à Londres faire mes premières armes. Soif d’apprendre et d’évoluer, j’ai monté les échelons en passant par l’ouverture d’une brasserie de Luxe à Lyon, Chef de rang au Lavandou à l’hôtel Les Roches (étoilé Michelin) ou encore Chef de rang en Ardèche à l’hôtel “La Chaumette Portes des Suds” à Privas. C’est en revenant à Tours que j’ai touché mon premier shaker, au restaurant Charles Barrier, à l’époque étoile Michelin. Assistant maitre d’hôtel, j’ai rapidement pris conscience du potentiel que vous apporté le Bar. J’y ai donc composé mes premiers Cocktails suivis de ma première carte qui a rapidement fait parler d’elle dans la région. De la, j’ai pu intégrer l’école Alain Ducasse à Paris pour suivre une vraie formation Bar et ensuite enchaîné mes premiers concours suivis d’un premier trophée (Martini Contest 2013). Ma Vie est actuellement ponctuée de formation, Master Class, concours ou encore événementiels. Je prends grand soin de communiquer mes recettes via ma chaîne You Tube (Antony Bertin Midi Trente), mon Instagram (Antony_bertin_Od) ou encore ma page Facebook Antony Bertin, la page.

• Quel est ton rapport au quotidien avec les American Whiskeys ? 

J’utilise très fréquemment les Whiskey Américain, du fait que j’éprouve une réelle préférence en terme de goût et d’intérêt dans les mélanges. D’ailleurs, avec mon second de Bar, Paul Perennes, nous nous amusons à les préparer et les servir de façon à toujours surprendre les clients et qu’ils repartent avec un souvenir qui les marques.

• Comment t’est venue l’inspiration pour ce cocktail ?

Mon inspiration autour de ma création, est relativement simple, Le Whisky Cola est le mélange le plus répandu en France ou ailleurs. Nous parlons beaucoup de Spritz ou Mojito, mais n’oublions pas que la majorité des gens ont tout d’abord un rapport avec les spiritueux à la maison et non dans les Bars. Le Whisky Cola met venu comme une évidence, car je pense que beaucoup de gens se sentent concernés par ce “Cocktail”. À la maison, en boite de nuit ou encore en gobelet sur le trajet de la maison à chez un ami. Ce cocktail n’a pas vraiment de réelle recette ni dosage, nous évoluons dans un Monde où la qualité et le “boire bon” est d’actualité. Alors revisiter le Whiskey Cola interpelle beaucoup de gens. Qu’on soit en bonne ou mauvaise relation avec celui-ci, je pense déclencher la curiosité de tout le monde.

• Quel(s) cocktail(s)à base de whiskey conseillerais-tu à quelqu’un qui n’aime pas le whiskey ?

Le cocktail que je conseille aux personnes qui n’aiment pas le Whiskey est le Manhattan ou le Whiskey Sour par exemple. Car pour ma part il n’y a pas de secret, un Cocktail avec du Whiskey, doit avoir un goût de Whiskey. Il s’agit peut être simplement de le combiné de façon simple ou plus complexe pour faire redécouvre le Whiskey aux personnes qui ne l’apprécie pas. La magie du Bar intervient de toute évidence via une ambiance, une façon de le vendre.

• Comment imagines-tu ton métier dans les prochaines années ?

Je pense que notre métier vit en réel Second Âge d’Or. Son avenir est en sécurité, l’hôtellerie d’aujourd’hui et de demain est un ensemble de service qui travail de façon logique et homogène pour aboutir à un résultat : la satisfaction du client.

 

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

 

 

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

Brown Forman bartender contest Antony Bertin barman Brown Forman bartender contest Ben Tyler the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

Antony Bertin barman

the bartender american whiskey contest by Brown Forman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *