S’il y a bien un spiritueux japonais où la créativité est en pleine effervescence, c’est bien le gin. Et bien plus abordable que le whisky japonais pour notre portefeuille. Le gin 135° East arrive sur le marché français avec son lot d’originalités ! Un gin clairement non conventionnel qui va faire des étincelles !

135° East : le trait d’union entre le Japon et l’Occident

Le gin 135° East revendique fièrement sa position géographique : 135 degrés, longitude Est. Exactement là où se situe la ville d’Akashi. Celle-ci qui fut choisie en 1888 pour donner l’heure officielle au Japon, et qui porte l’affectueux surnom de “ Toki no machi ” (la ville du temps). Mais le reste représente l’ouverture du Japon sur le monde, et rend magnifiquement  hommage à la période Taisho (1912-1926), qui coïncide avec le nom de l’Empereur éponyme, le 123e descendant au pouvoir de la famille impériale japonaise. Cette ère correspond à une période où le Japon poursuivait la modernisation de son économie et de son système politique. Mais une révolution culturelle également puisque les jeunes femmes modernes et féministes, les “mogas” (“modern girls”) et les jeunes hommes dandys et audacieux, les “moboys” (“modern boys”) s’émancipent alors des codes traditionnels. 

C’est en s’inspirant de cette période fortement créative que le Master Distiller & Blender Kimio Yonezawa a voulu créer 135°EAST qui mélange les cultures en associant des saveurs nouvelles aux botaniques classiques du London Dry Gin.

“Mon but était de créer un gin à la personnalité très forte, qui ferait écho à l’ouverture du Japon sur le monde dans les années 20, pendant la période Taisho. A cette époque, les Japonais se sont passionnés pour tout ce qui venait de l’Occident : la mode, les cafés européens qui ont fleuri à Ginza, le féminisme, le jazz…J’ai voulu essayer de retrouver l’esprit d’ouverture, la curiosité insatiable et le foisonnement créatif qui ont soulevé toute cette génération.”

Le style “Hyogo Dry Gin” pour 135° East

Vous connaissiez différents styles de gin ? Le London Dry gin, le Old Tom, le Sloe Gin, etc. Il faudra y ajouter un nouveau style : Hyogo Dry Gin. Inspiré du London Dry Gin, mais à la sauce japonaise.

Pour mener à bien sa création, Kimio Yonezawa a testé pas moins de 50 plantes aromatiques différentes de tout le Japon, pour n’en retenir que 5 typiquement japonaises, qui sont fièrement représentées sur l’étiquette de la bouteille (yuzu, poivre sansho, bois de cèdre, feuilles de shiso, chrysanthème), qu’il combine avec celles traditionnelles du gin (baies de genièvre, graines de coriandre, angélique).

Chacune est distillée indépendamment, avant de créer l’assemblage. Et d’ajouter sa touche secrète : il sublime cet assemblage par une touche de saké Junmai distillé !

Le système de distillation utilisé sort également des sentiers battus : la distillation sous vide

Intransigeant, Kimio Yonezawa a voulu obtenir un distillat plus délicat grâce à la distillation sous vide : un procédé souvent utilisé en haute-parfumerie, mais qui reste peu utilisée dans l’élaboration des spiritueux. Un type de distillation plus long et coûteux que la distillation “traditionnelle”. Pratiquée grâce aux deux alambics de la distillerie, elle préserve les notes olfactives ainsi que les saveurs les plus volatiles et les plus fines, l’alcool étant extrait à très basse température.

On déguste comment 135° East ?

Déjà nature. Même pour ceux qui ne sont pas de grand fan de gin. Ceci permet de prendre conscience du travail qui a été effectué sur ce gin 135° East. De percevoir l’attaque florale, la bouche soyeuse et équilibrée entre l’agrume, l’amertume, les notes florales. Et enfin de découvrir une finale, poivrée et épicée !

C’est également un excellent allié dans la création de cocktails surprenants. Rien qu’un simple gin tonic prend une autre tournure avec 135° East :

  • 4 cl de gin 135°EAST
  • 8 cl de tonic

• Verser le gin dans un verre de type tumbler haut sur quelques glaçons. • Compléter avec du Tonic (on ne le répétera jamais assez, choisissez un bon tonic pour révéler tout le potentiel du gin).
• Remuer délicatement
• Pour une jolie présentation, déposer un zeste de yuzu sur le bord du verre.

Disponible dans tous les magasins Nicolas
70 cl
42% alc.
33 Euros

East 135 Gin japonais cocktail
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
Author

Fondateur de ForGeorges - plus de 1 000 bars testés à travers le monde - prend autant de plaisir à tester un nouveau bar, que déguster un spiritueux ou un verre de vin en bonne compagnie ! Spécialiste de la loi Évin et dénicheur de bonnes idées et innovations pour les marques d'alcool ! Son cocktail préféré ? Tous à partir du moment où ils font passer un bon moment (mais ne crache jamais sur un old fashioned bien réalisé ! ). Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...) Auteur des livres : Le Whisky C'est pas Sorcier, Le Rhum c'est pas sorcier et Les Cocktails c'est pas Sorcier, aux éditions Marabout et traduits en plusieurs langues (Anglais, chinois, japonais, russe, italien, néerlandais...)

Write A Comment

Et pour ne rien rater à l'actualité cocktails et spiritueux  
Inscrivez-vous à la newsletter ForGeorges 
Soyez le premier à recevoir nos actualités et ne rien rater de ForGeorges
OK
Essayez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. 
close-link
 
Cet article vous a plu ? 
Soyez le premier à recevoir nos articles les plus frais et recettes chaque semaine.
GO
close-link
Curabitur risus. libero massa elit. leo suscipit mattis commodo
70 Partages
Partagez70
Tweetez
Partagez
Enregistrer