A la découverte du Tavel…

Tavel Vin Rose

Alors que Georges était en très agréable compagnie, celle-ci lui lança avec un grand sourire et un petit accent sudiste qui sent bon la cigale « tu ne connais pas le Tavel? ». Moment de stupeur, interrogation, et silence gênant avant de devoir l’admettre : Georges ne connaissait pas le Tavel. Aussitôt la belle demoiselle partie Georges se précipite sur Internet, puis son Hachette des vins et enfin chez son caviste. « René trouve moi une bouteille de Tavel et si possible du meilleur, je viens de passer pour un âne ! ».

D’ailleurs une simple visite sur le site de l’appellation permet de se rendre compte de la spécificité de ce vin : « Dans l’univers du vin, il y a le blanc, le rosé, le rouge et… le Tavel. Il est, aux dires de nombreux gastronomes, considéré comme le meilleur rosé du monde. »

Direction le beau département du Gard. Sa belle lumière et ses magnifiques senteurs d’été. Le terroir est situé à 40 minutes de voiture au nord Est de Nîmes, sur les communes de Tavel et de Roquemaure. Ici n’allez pas demander de rouge ou de blanc, on ne fait que du rosé. C’est d’ailleurs la seule appellation du rhodanien à ne produire que ça. Dès le 12eme siècle le Pape Innocent VI avait déjà une préférence pour ces vins. Signe de la qualité de ceux-ci !

Mais tout à pris une autre dimension lorsque les producteurs de vins de Tavel décidèrent de former un syndicat de propriétaires-viticulteurs. Le commencement arriva.

9 cépages entrent en jeu, mais aucun ne peut dépasser 60%de l’encépagement :

– Syrah : puissance aromatique des fruits rouges.
– Mourvèdre : couleur incomparable et fraîcheur aromatique.
– Cinsault : finesse aromatique.
– Clairette : onctuosité et ampleur, les arômes de fleurs.
– Grenache : rondeur et puissance.
– Bourboulenc : pour les notes florales et fraîches.
– Carignan : tannin, couleur et fruit garant d’élégance.
– Picpoul : « exception culturelle ». finesse de notes fleuries.
– Calitor : extrêmement rare, ce cépage fait partie de l’histoire des vignerons tavellois.

Nous le disions, vin très apprécié des gastronome. Notamment car il possède un potentiel de garde assez exceptionnel pour un vin rosé. Ceci lui concède une belle évolution dans le temps « une enfance sucrée et fleurie, une adolescence corsée et épicée, un grand âge poivré et étoffé. « 

En tout cas, notre fidèle caviste a apporté une belle bouteille de Tavel à Georges qu’il garde secrètement au frais pour son prochain rendez-vous en agréable compagnie. On ne manquera pas de vous dire ce qu’il en sera !

Crédit Photos : Photos Patrice Prat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *