Maker’s 46 : quand Maker’s mark innove

Maker's 46

Maker’s 46 est la dernière nouveauté venue tout droit des États-Unis. Et même si on est loin des 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas de Thomas Edison, réaliser Maker’s 46 a nécessité beaucoup de tests avant de parvenir à ses fins !

46 essais nécessaires pour obtenir Maker’s 46

Chez Maker’s Mark on est un peu frileux niveau innovation. Il faut dire que lorsque l’on considère produire la quintessence du bourbon. Il serait donc dommage de se tirer une balle dans le pied en sortant des innovations chaque année. Depuis 1958, la Distillerie Maker’s Mark de Loretto, dans le Kentucky, est dédiée exclusivement  à la production du bourbon Maker’s Mark. Le seigle a été remplacé par du blé rouge d’hiver, ce qui fait la véritable différence et l’identité de Maker’s Mark.

Sauf qu’au bout d’un moment, il a fallu se remettre en question et remettre sur le tapis l’esprit novateur de Bill Samuels Père. Ajoutez à cela des demandes insistantes des consommateurs. Voilà le dilemme auquel a été tenu Kevin Smith, le Master Distiller de Maker’s Mark. Il eu l’idée de jouer sur le rôle des fûts pour apporter la différence. Et cette nouveauté vient de France puisqu’il s’agit de l’ajout de douelles de chêne français lors d’un second vieillissement. Mais pour cela, 46 essais ont été nécessaires pour trouver la combinaiser gagnante qui serait commercialisée !

Comment pimper le Maker’s mark original !

Maker’s 46 est tout simplement un Maker’s mark original, auquel la marque fait subir un second vieillissement de 8 à 12 semaines en fûts de chênes dans lesquels ont été ajoutées des douelles de chêne français. Il en ressort un Kentucky Straight Bourbon  embouteillé à 47% vol (oui ça aurait été trop simple qu’il fasse 46% vol), avec une saveur plus intense, des arômes plus complexes et riches de vanille et de caramel.

Et clairement en bouche vous allez sentir cet ajout de chêne de façon très prononcé. Au nez, vous le sentirez légèrement, mais caché derrière le caramel qui prend le dessus.

Il faut dire que pour obtenir Maker’s 46, le procédé peut détonner : on fixe littéralement à l’intérieur du fût dix douelles de bois chauffées. Ainsi, toutes les faces des douelles sont en contact avec le bourbon. Et c’est enfin disponible en France !

Prix de vente conseillé : 52 €
Chez les cavistes

MAKER'S 46

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *