L’été sera chaud, l’été sera rhum

Rhumerie

 

On a beau essayer de l’esquiver, le rhum colle à nos soirées estivales et résonne sous les incantations des mots saints « mojitos », « caïpirihnas » et autres « punchs ». Cet été encore, le rhum coulera à flots, et l’enseigne Intermarché emboite le pas de cette tendance en créant sa première Opération Rhumerie.

A partir de fin juin 2016, les points de vente proposeront les 25 meilleures références en matière de rhum, qu’ils soient agricoles, cubains, blancs, ambrés, épicés ou encore d’exception. Parmi celles-ci, le Old Nick Dark Wood, le rhum vieux 7 ans sélection Club Dillon, et le XO Extra-Old Saint James.
L’idée ? Développer la connaissance des consommateurs sur le marché des spiritueux.
Le concept ? La mise en avant et la théatralisation des articles dans les magasins du groupe, avec un zeste de pédagogie.

En effet, l’enseigne a eu l’idée de créer son propre cocktail, pour accompagner l’opération commerciale, et donner envie aux clients de le réaliser eux-même.

Cette semaine, en amont de l’opération, avait lieu l’élection du fameux cocktail ambassadeur, après la mise en compétition de deux barmen et de deux maisons du rhum : Saint James et Bacardi.

Sur le ring, à ma gauche Franck Dedieu, jeune barman, meilleur apprenti de France en 2012, et champion du monde de cocktails à Sydney en 2015. Rien que ça.

A ma droite, Pierre Boueri, consultant en rhum depuis 10 ans, en charge de la formation de futurs barmen et de l’élaboration de la carte de bar des grands hôtels.

cocktail contest Rhumerie

A gauche, la jeunesse, l’audace et l’originalité, à droite l’expérience, la maîtrise et l’accord parfait des saveurs.

A gauche, le « Prairie d’Oc », rhum Bacardi Gold, jus de citron vert, confiture d’abricot, feuilles de basilic. Zeste d’orange pour frotter et parfumer le pied et le bord du verre.

A droite, le « Mousquetaire », purée de fraises et menthe fraîche, rhum blanc Saint James, sirop de canne, jus de goyave et jus de mojito Caraïbos.

 

Operation Rhumerie Intermarché

 

Après vote d’une poignée d’experts en rhum, le choix s’est porté sur l’originalité et la fraîcheur du « Prairie d’Oc » désigné comme le cocktail vainqueur. Le short drink percutant et acidulé l’a remporté sur le long drink harmonieux à la douceur sucrée, avec un air de déjà-vu.

A la rédac’ on se félicite de ce choix, même si la technicité du cocktail élève le challenge d’une réalisation @home. Echauffement obligatoire avec le vocabulaire de la mixologie : refroidir le verre, frapper au shaker, filtrer le mélange. Equipement tout aussi indispensable : verre à Martini (reconnaissable dans tout bon film de Mr James Bond), shaker, doseur, pince, et fine passoire.

Résolution 2016 : cet été on remplace les soirées rhum-coca des potes par des cocktails qui ont du goût (et qui vous filent la classe de 007).

A vos shakers !

Recette cocktail « Le Prairie d’Oc »

  • 4,5cl de rhum Carta Gold Bacardi
  • 2cl de jus de citron vert
  • 1 cuiller de confiture d’abricot
  • 4 feuilles de basilic
  • 1 zeste d’orange en décoration

Commencer par refroidir le verre à Martini en le remplissant de glaçons.
Dans le shaker, verser quelques glaçons, le rhum, le jus de citron vert pressé.
Avec une pince de cuisine, ajoutez 4 feuilles de basilic frais.
Shaker les ingrédients pendant 10 secondes, puis double-filtrez le mélange à l’aide d’une passoire à cocktail, et d’une fine passoire de cuisine.
Retirez les glaçons du verre, et versez le mélange filtré dans le verre glacé.
A l’aide d’un zeste d’orange (fine tranche de peau découpée), frottez les bords inférieurs et supérieurs du verre. Servez et buvez aussitôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *