Et si le meilleur Bar au monde était français ?

slider_danico

On vit dans une société où pas un jour ne passe sans qu’on nous sorte un nouveau classement : le meilleur whisky au monde, le  meilleur barman au monde, le meilleur rhum, gin, vin. Tout y passe. Même les bars comme l’atteste le World50BestsBars  !

Georges ayant testé récemment Dandelyan et Connaught Bar, il peut dire que Danico place la barre très haute ! Le lieu se situe à l’arrière-salle du restaurant Daroco, galerie Vivienne à Paris, ouvert par le célèbre Nico de Soto. Et contrairement à beaucoup de bêtises qui ont pu être écrites sur le sujet, il ne s’agit en rien d’un speakeasy. Juste d’un bar séparé de la partie restaurant, qui évite ainsi les odeurs et autres bruits. On se laisse surprendre par l’espace , avant de se rendre compte qu’on s’est fait avoir par un astucieux jeu de miroirs. Le bar avec la mezzanine compte un peu plus de 40 places.

Niveau accueil ? 10/10. Honnêtement, Georges a déjà écumé les bars, mais un accueil aussi sympa, rapide et attentionné, c’est du jamais vu.

On choisira deux places au bar, meilleure place pour voir la magie opérée. La carte est également au niveau de ce qu’on attend d’un bar à cocktails qui se respecte : belle, claire avec une pointe d’humour dans le nom des cocktails (Suze my moutarde, Sayonara motherfucker !!!) et des illustrations.

Point non négligeable : la carte donne des indications sans tout dévoiler (Umami et aventureux par exemple). Donc le mystère reste au rendez-vous.

Pour le premier tour on se laissera tenter par un  « Sayonara motherfucker » !!! et un « L’herbe est plus verte ailleurs » avec son gazon, Shochu. En penchant notre nez dans ce cocktail, on est intrigué par l’odeur qui s’en dégage. Le barman n’hésitera pas à sortir un verre et nous servir une bonne dose de Shochu dans un verre annexe pour qu’on puisse comprendre cet alcool tout en expliquant les détails de ce cocktail et sa méthode de fabrication. Des passionnés. des vrais passionnés comme on les aime.

Il suffit de toute façon de regarder cette équipe se mettre en branle pour préparer les cocktails et voir qu’ils prennent du plaisir dans cette aventure.

On se laissera ensuite tenter par un #controlelamousse (tequila, mezcal, bière mexicaine et glaçon obtenu à partir de jus de tomate) et un Mace à base d’aquavit et jus de betterave. Oui vous boirez ici des cocktails venus d’ailleurs, des saveurs que vous ne connaissiez pas dans un cocktail, des alcools dont vous n’avez jamais entendu parler, des saveurs qui vous feront vivre un véritable voyage olfactif.

L’heure passe, et on se rend compte que la nuit avance vite. Nous n’avons pas vu l’heure passée, bercée par une playlist parfaite. Il est temps de régler. Avec une carte dont les cocktails sont compris entre 13 et 16 euros, nous sommes définitivement conquis par ce lieu qui a tout pour devenir l’un des meilleurs bars au monde !

Bonus, avant de partir, n’ayant pas testé le cocktail signature Kota Ternate, 2 shots nous sont servis avec l’explication de ce milk punch. Du petit lait, vraiment !

danico Paris

danico Paris

danico Paris

danico Paris

danico Paris
danico Paris

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *