Deux nouveautés chez MHD : Dalwhinnie et Oban

oban_Dalwhinnie-Whisky

Il y a quelques jours, Georges avait rendez-vous à la distillerie de Paris pour déguster deux nouveautés de chez Diageo.

La première : Oban Little Bay 

Oban et sa superbe baie que Georges connait bien. Mais également sa distillerie qui a décidé de nous gratifier d’une nouvelle expression sans âge : Oban Little Bay. Il faut dire que tout est petit chez Oban. Nichée dans l’une des plus petite distillerie d’Ecosse, au coeur de la ville. Utilisant les plus petits alambics d’Ecosse. La cuvée Little Bay est mise à vieillir aussi dans des petits fûts en chêne.

Dans le verre, Oban Little Bay propose une robe claire. En bouche, il nous dévoilera des notes d’orange, de clou de girofle et de pomme.

On vous voit venir : pourquoi Georges n’a pas parlé de l’âge. Mais comme beaucoup de whiskies sortis dernièrement : pas d’âge. D’après Nicolas Julhès qui nous présentait cette nouveauté « C’est l’occasion pour les marques de sortir des sentiers battus et aux masters distillers de montrer leur talent ». Des fûts de différentes maturations, mélangés à d’autres fûts de différents âges. Et savoir le reproduire d’année en année.

Ceux qui s’étaient habitués à boire des whiskies hors d’âge à des prix accessibles tirent la gueule. Les amateurs de nouveautés apprécieront !

Disponible chez les cavistes – 67 €.

La deuxième : Dalwhinnie Winter’s Gold

On quitte les côtes de l’Ecosse pour se diriger vers les terres. Pas n’importe où puisqu’il s’agit d’un des endroits les plus froids d’Ecosse. « On est content d’y aller, mais content également d’en partir » nous glissera un habitué. Situé dans les Highlands, à 327 mètres d’altitude, ce qui en fait la plus haute d’Ecosse !

Les conditions sont tellement intenses pendant quelques semaines de l’année que l’alambic, dont le circuit de refroidissement se situe à l’extérieur de la distillerie, produit un whisky différent. Pour faire simple, c’est comme si l’alambic utilisé avait changé et devenait plus long, à cause du froid. Ce phénomène était observé depuis bien longtemps pour ses caractéristiques « exceptionnelles » lors des dégustations. Il a donc été décidé de l’embouteiller tel quel sous le nom Dalwhinnie Winter’s Gold.

Pour la dégustation, la marque recommande de le déguster givré (2 heures au congélateur avant de servir) afin de libérer progressivement les arômes. Georges l’a dégusté à température ambiante. Il tenait bien la route également. Mais ne vous attendez pas à vous prendre une claque. Il s’agit d’un whisky très doux. A déguster à plusieurs, et en bonne compagnie.

Disponible chez les cavistes – 54 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *