C’est quoi être un bon vivant en 2015 ?

#BonsVivants

Alors que Georges prenait tranquillement son apéro, il se dit qu’il était temps de se pencher sur l’expression Bon Vivant à force de l’entendre à son propos. C’est vrai, être un bon vivant, c’est quoi ? Surtout en 2015 !

Première étape, Larousse.fr. On tombe sur une comédie de 1965. ça pourrait être intéressant de le voir mais Georges n’a pas 1h40 devant lui, surtout avec le risque que ce soit un navet. On continue. Ah ! Enfin une définition : « qui prend la vie du bon côté, qui aime les plaisirs, en particulier ceux de la table ». D’accord, ils ne se sont pas foulés sur la définition.

Wiktionary nous donne une définition un peu plus complète :

« Personne d’humeur joviale qui apprécie les plaisirs de la vie, notamment les plaisirs de la table.
Un bon vivant est rarement maigre.

Il faut bien rire un peu, dit-il au factionnaire et le factionnaire le regarde passer avec ce regard figé qu’ont parfois les bons vivants devant les mauvais. — (Prévert, Paroles, 1946)

J’aime la vie, et vivre est la chose certaine,
Mais rien ne sait mourir comme les bons vivants.
Moi, je donne mon cœur, mais ma peau, je la vends. — (Hugo, La Légende des siècles, t. 5, 1877)

Ah donc on apprend qu’un bon vivant est forcément gros ? Etrange… Mais on apprend aussi que Hugo définissait déjà la notion de Bons Vivants au 19eme siècle.

Allons voir du côté des pays anglo saxons. « a person having cultivated, refined, and sociable tastes especially with respect to food and drink ». Enfin on nous parle de boisson ! Jusqu’à présent, dans les définitions francophones, le bon vivant n’était bon qu’à manger et grossir !

Lâchons les définitions. On ne s’en sortira pas ! Essayons de trouvez des exemples. Si on se penche dans les personnalités connues (réelles ou romancées), qui pourraient être considérées comme « bon vivant » ? Hemingway ? Chirac ? OSS 117 ? James Bond ? Depardieu ?
Zut ça devient compliqué de mettre toutes ses personnalités dans le même moule.

Est-ce que finalement ce n’est pas car justement chacun à sa façon d’être un bon vivant ?

Au sens de Georges, être un bon vivant en 2015 c’est :

– profiter de la vie
– rire beaucoup
– découvrir de nouveaux produits (des bons et des moins bons), mais au moins essayer
– en faire profiter ses amis, sa famille, ses collègues
– associer des bons produits entre eux (nourriture, alcool etc)
– retrouver les vieilles recettes de ses parents, grands parents et les remettre au goût du jour
– mettre en valeur les beaux produits et savoir les apprécier
– les faire partager encore et encore
– avoir plein d’histoires à raconter

D’ailleurs c’est pour ça que désormais Georges lance le hashtag #bonsvivants. N’hésitez pas à tagguer vos découvertes, vos pépites, vos coups de coeur pour vous aussi nous les faire partager avec toute la communauté ForGeorges.

Etre #bonsvivants c’est savoir vivre sans être un alcoolique ou un obèse. Mais juste réapprendre à goûter, à sentir, à ressentir, et à partager !
Et vous, êtes-vous un #bonsvivants ?

1 Comment

  • Marques georges dit :

    Coucou j’ai regarder la signification de l’éternuement et je suis tombé sur un article qui parlait de regarder l’heure du coup je l’ai fait et il étais 1h40 après ça j’ai demander à Google la signification de 1h40 et en choisissant au hazard je suis tombé suis le site 😉 je m’appelle georges marques enchanté de rencontrer un vrai bon vivant je le suis à un point inimaginable pour certain je commence à voir toute sorte de nouvelle chose 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *